Menu



Société

[Opinion] Team Aruna vs Team Arnaud Lagesse


Rédigé par E. Moris le Vendredi 16 Avril 2021



Profil FB (public)
Profil FB (public)
En plein confinement sanitaire, Arnaud Lagesse, le patron d'IBL Ltd a fait arrêté l'activiste Aruna Gangoosingh mardi. Ce dernier a expliqué qu’en tant que "citoyen", il a été choqué par les propos d’Aruna Gangoosingh, dans une vidéo en ligne qui fait preuve d’irrespect et injure à "une section de la population".

Selon lui, en tant que "consul honoraire" de la Belgique, elle peut mettre en danger la "cohésion et la paix sociale" dans le pays envers une section de la population. Fragile de santé, Aruna Gangoosingh a été interpellée et maintenue en détention jusqu'au 20 avril, jour de sa prochaine comparution.

Team Aruna vs Team Lagesse

Cette plainte a suscité un tollé d'indignation contre le CEO du groupe IBL. Certains mauriciens sont interpellés par tant "d'hypocrisie". Le groupe IBL faisant partie des grands et généreux donateurs des partis politiques, a vu son image quelque peu ternie depuis cette affaire. Bien que la "section de population" dont veut protéger Arnaud Lagesse se serre les coudes de façon virulente et irrationnelle, s'estimant victime de discrimination et de racisme.

Aruna incarne désormais toutes les frustrations subies par cette minorité de la population mauricienne

Plus qu'un simple fait divers, cette affaire met le doigt sur un problème ancré dans une société gangrénée par la discrimination. Ces scènes tristement ridicules auront au moins le mérite de cibler le mal névrotique de l'époque présente, quand on constate que des "grands blancs" et des "ti blancs" ressortent des arbres généalogiques du placard, que l'arrivée des dodos devient un argument solide ou encore les ancêtres gaulois mis dans la balance!

Triste réalité, cette "section de la population" est pourtant invisible dans les grands débats d'actualité

Entre-temps, Monsieur Lagesse a décidé d'user selon ses petites indignations du jour, la loi votée par le gouvernement qui avait trouvé comme priorité de voter la loi Gobin-Jugnauth, une loi pour fermer  toutes les "grandes gueules" sur les réseaux sociaux. Personne n'échappe à la traque aux sorcières. Un ancien ambassadeur, une ancienne secrétaire chargée de la communication de l'ex-présidente, des citoyens connus pour leur lutte dans la "vérité qui dérange"... la presse n'est pas non plus épargnée.

Les "grandes gueules" sur les réseaux sociaux.

Ce sont les femmes qui sont les plus "grandes gueules" dans ce pays. Elles se tiennent debout contre vents et marées. Des femmes de convictions qui ont décidé de prendre les choses en main et avec un certain succès. Elles sont jeunes, moins jeunes, mère de famille ou célibataire, femme au foyer ou ayant une carrière professionnelle, elles s'assument et revendiquent leur droit de s'indigner avec raison et courage.

Ce sont les femmes qui loin des strass, des photos de presse et des coupures de ruban, qui élèvent la voix. Elles ne sont pas du genre à se laisser faire et encore moins se laisser intimider par qui que ce soit, mais ont plutôt du caractère à revendre !

Que dire d'une Ingrid Charoux, qui n'a pas hésité à descendre de sa voiture en s'arrêtant sur une plage de l'île alors qu'elle était en pleine livraison pour filmer une situation affligeante sur une plage publique transformée en dépotoir. Sa colère était justifiée et légitime face à un spectacle désolant d'incivisme flagrant et de je m'en foutisme !

Que dire d'une Aruna réputée pour frapper là où ça fait mal, ne faisant aucune distinction dans ses combats. Tout le monde en prend pour son grade. Considérée comme "folle" par certains, ces vidéos ne laissent cependant personne insensible. Ses colères, ses indignations, son langage châtié, sa tendresse et générosité envers les plus démunis font partie de sa personnalité atypique et "hors norme" . Si pour certains médias, elle est devenue une "bombe" à buzz, Aruna fait fi de sa petite renommée. Elle ne change pas, reste naturelle, hurle, crie, engueule à qui de droit, encore plus fort.

Cette personnalité publique est dans des excès qui sont souvent inexcusables, pour autant méritait-elle une détention en prison, face à ceux qui "se pincent le nez", en raison de ses propos ? N'est-ce pas les mêmes qui font en sorte d'élire des hommes politiques qui font preuve de bassesse, sexisme, masochisme à toute épreuve, divise les uns contre les autres lors des meetings politiques ou à l'assemblée nationale traitant "cette section de la population" de "requin blanc" ou brandissant le code noir ?

Déclaré la guerre à une armée invisible

Quand on s'amuse à restreindre la liberté des citoyens en tentant de la museler, c'est que le gouvernement a évalué, qu'il y un danger pour lui. Les vaines gesticulations de Lakwisin pour opprimer et faire régner un climat de peur en menant des opérations conjointes avec des grands "palto" pour porter plaintes au CCID, font l'effet inverse. Des documents circulent en dépit de l’opération « Fer Per ». Attention à l'effet boomerang !
 

Vendredi 16 Avril 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.