Menu

Politique

[Opinion] Quand Ramgoolam joue au Premier ministre par intérim en l'absence de "soze"


Rédigé par E. Moris le Mercredi 14 Décembre 2022



[Opinion] Quand Ramgoolam joue au Premier ministre par intérim en l'absence de "soze"
“Quand le chat n'est pas là, les souris dansent''. Ramgoolam en fin stratège l'a très bien compris. En l'absence de Pravind Jugnauth, actuellement chez l'Oncle Sam pour participer au sommet Etats-Unis/Afrique du 13 au 15 décembre à Washington, l'ancien Premier ministre occupe le terrain médiatique.

Vous voulez une opinion sur les matchs de Coupe du Monde de foot qui se déroulent au Qatar ? Navinou est la! Bien qu'il avoue très franchement que ce n'est pas son sport favori. Peu importe, l'important c'est de participer comme dirait Coubertin! De l'autre côté, Obeegadoo, malgré sa double casque de ministre du Tourisme ou celle des Terres et du logement, ne fait pas le poids. Il peine, avec son sourire factice et sa tendance à se prendre pour le nombril du monde à conquérir les Mauriciens. Quand au leader du PTr, il veut récupérer les seniors, un électorat acquis jusqu'ici à Pravind Jugnauth. Du moins une partie ! C'est la seule raison qui explique sa promesse populiste de dimanche. Il a déclaré qu'en cas de prise de pouvoir des rouges, chaque personne qui fête ses 60 ans se verra accorder un voyage à l'île de la Réunion. Plus populiste que ça tu meurs ! 

Pour le leader du PTr, l'argent ne pose pas problème. Il y en a pour permettre à tout senior qui souffle ses 60 bougies d'effectuer un petit voyage à La Réunion. Il assistait aux funérailles du professeur Soodursun Jugessur à Beau-Bassin mardi. Navin Ramgoolam a été interrogé sur sa promesse d'offrir un déplacement à tout senior qui fête ses 60 ans en cas de retour au pouvoir. Pour lui, le financement ne posera pas problème. « Je veux les faire voyager un jour », a-t-il déclaré.

Rappelons que Navin Ramgoolam participait à une cérémonie de remise des prix et à un déjeuner offert aux personnes âgées au Multi Purpose Complex de Roches-Noires. Ses propos montrent que la guerre pour le vote des seniors a déjà débuté et que nous allons entrer dans une surenchère qui ne va en aucun cas profiter au pays. 

Cette guerre des mots pour s'attirer les faveurs des vieux, c'est Pravind Jugnauth qui l'a commencée. Il y a quelques jours, à Terre Rouge, il avait déclaré que l'opposition allait réduire la pension de vieillesse si elle accède au pouvoir. Navin Ramgoolam avait répliqué, dans une déclaration de presse, que c'est lui qui avait doublé la pension en 1996... alors que Pravind Jugnauth est le ministre des Finances qui a instauré le ciblage. 

Pourquoi se battent-ils autant pour les faveux des aînés ? Tout simplement parce que les seniors représentent un très gros électorat. Au moins 300 000 personnes ! Ils ont joué un rôle déterminant pour maintenir Pravind Jugnauth au pouvoir en 2019. Ramgoolam veut donc empêcher un bis repetita des dernières élections. Une chose joue en sa faveur. Les seniors ne sont pas fidèles à Pravind Jugnauth pour ses beaux yeux mais pour ses promesses. 

Les états-majors politiques ont compris que la plupart des seniors, comme tout humain, ne regardent que leurs propres intérêts. Pour eux, quelques milliers de roupies, histoire de passer le mois de manière plus confortable, changent une vie! Le senior va voter pour celui qui a, à coeur, ses intérêts. Ne venez pas lui parler de situation économique ou de fardeau pour les futures générations ! Il s'en fout... royalement en plus. Vous faites pour lui... Il vote pour vous. 

Ramgoolam n'a qu'à s'en mordre les doigts. C'est lui qui avait commencé en 1996 en doublant la pension. Puis, le PTr avait mené une campagne très agressive lorsque Pravind Jugnauth était venu avec le ciblage en 2005. Pour récupérer le pouvoir, Ramgoolam et l'Alliance Sociale avait poussé le populisme à fond la caisse sur le ciblage. Pravind Jugnauth avait reçu une dure leçon. Le ciblage lui avait coûté un siège dans la circonscription  no 11.  Il lui avait manqué moins de 50 voix. Désormais, il ne laissera rien empêcher lui barrer l'accès au vote des seniors. Sa survie politique en dépend. Il sera forcé de se lancer dans la surenchère avec Ramgoolam. 

En effet, Ramgoolam a fait une série de promesses. On se serait cru en pleine campagne électorale. Jugez-en vous-mêmes... Il a promis de rembourser les anciens détenteurs du plan Super Cash Back Gold. Il a déclaré que nombre de personnes ont perdu leurs économies et qu'une au mois s'est suicidée. Puis, Navin Ramgoolam a aussi pris l'engagement de revoir le salaire des enseignants, des policiers, des infirmiers et des garde-malades s'il revient au pouvoir.

Il a déclaré que c'est à travers le Pay and Research Bureau  que cette révision va se faire. Il a aussi déclaré qu'une salle de classe ne peut contenir plus de 30 élèves et les responsables des collèges, même étatiques, doivent avoir une certaine autonomie. Pourquoi toutes ces promesses ? Pourquoi si tôt ? On pourrait épiloguer à foison. Est-ce que le leader des rouges lance sa campagne électorale ?


 

Mercredi 14 Décembre 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.