Menu


Politique

[Opinion] Pravind Jugnauth : putting «ventre» first


Rédigé par E. Moris le Dimanche 8 Septembre 2019



site visit de Pravind Jugnauth en juillet à Fond-du-Sac.
site visit de Pravind Jugnauth en juillet à Fond-du-Sac.
Depuis les matchs de boxe à l'occasion des jeux des îles, l'ancien Premier ministre Navin Ramgoolam a donné le ton et le rythme à cette précampagne électorale. 

Sur la scène politique, on a dépassé les sorties verbales version "caisse savon".

Alors que le 2 août, au congrès MSM-Muvman Liberater (ML) à Rivière-du-Rempart, Pravind Jugnauth avait lancé "inconsciemment" un défi à Navin Ramgoolam pour un face-à-face durant la campagne électorale. Si Ramgoolam l'a pris au mot, c'est un Pravind Jugnauth plus prudent qui a préféré se rétracter et se réfugier dans une pirouette, en annonçant qu'un débat aura lieu, mais sous ces propres conditions.  

De son côté, le leader du Parti travailliste a répondu à Pravind Jugnauth en faisant référence aux Fables de la Fontaine ! La grenouille qui se veut faire aussi grosse que le boeuf. La petite grenouille enfle, enfle pour devenir aussi grosse que le bœuf mais... , elle éclate ! 
'«Linn sove !». «Monn pare mwa. Ou konn zistwar krapo, li gonfle, gonfle, gonfle, li kwar li enn bef. Ala linn degonfle comme enn crapo ». ' 
Un brin provocateur, Ramgoolam a également lancé «Si li per vinn tousel, li kapav amenn so papa nou manz dé kont enn. Mo inn pare mwa ». 

Après la déclaration de Pravind Jugnauth, disant qu’il mise sur son endurance sur tous les plans, voilà que Navin Ramgoolam réplique en participant au Ferney Trail et a parcouru les 8 kilomètres du parcours.

Navin Ramgoolam a insisté qu’il faut « une personne forte » à la tête du pays et pas que des gens qui « ne font que des inaugurations ».

Cette endurance, les deux leaders politiques la traduisent littéralement, puisque depuis un moment Pravind Jugnauth se montre souvent devant la caméra dans les stades, les courses avec son épouse, tout ça relayé sur les réseaux sociaux comme une personne qui entretient son corps. 

Les salles de gym, le trail ou autres sorties pour découvrir l’île Maurice profonde étant devenus le craze des Mauriciens de la vraie middle classe, un corps entretenu est devenu un signe extérieur de bonne hygiène de vie.

Sauf que, des fois, les images peuvent surprendre bien des communicants, puisque une site visit de Pravind Jugnauth en juillet à Fond-du-Sac nous a permis de découvrir son réel physique.

Nous savons que l’éthique veut qu’on épargne le physique, mais comment quelqu’un qui veut montrer qu’il est athlétique, qui pratique du sport régulièrement, peut-il être bedonnant ?

D’où le slogan « putting people first », repris par Navin Ramgolam lors de la campagne législative de 2010, repris à la BBC, qui nous fait penser que Pravind Jugnauth, en voulant « putting people first », finalement is « putting his « ventre » first ». 

 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.