Menu



Opinion

[Opinion] Le ministre Obeegadoo et son talent (variable) en anglais


Rédigé par E. Moris le Lundi 19 Juillet 2021



Interrogé par la journaliste Becky Anderson, en direct sur CNN, lors de la réouverture des frontières, le ministre du Tourisme, des Terres et du Logement, Steven Obeegadoo, sapé comme jamais, a parlé anglais de façon impeccable.

Le sujet a été évoqué dans les colonnes de certains éditorialistes qui ont vécu ce moment comme un orgasme verbal. Face à son intervention, la merdiacratie mauricienne admire ce «formidable coup de com’ », ce « discours appelé à rester dans les annales » avec une once d'envie. Un concert de louange dithyrambique et risible, face à un Obeegadoo qui n'a fait que déroulé le grand jeu, avec un anglais certes à faire pâlir plus d'un britannique et ses prédécesseurs. Même son interlocutrice semblait surprise voir déconcertée. Difficile de ne pas comparer et mettre en exergue les prestations désastreuses de Pravind Jugnauth sur la BBC et le ministre Joe Lesjongard. 

Une défense et illustration de la langue anglaise qui déteint dans le contexte local. Obeegadoo a ainsi fait la démonstration de sa parfaite maîtrise de la langue anglaise. Mais n'était-ce pas là, l'occasion d'honorer sa mission, et de faire rayonner le pays, après plus de 16 longs mois sous cloche en raison de la pandémie, et d'effacer dans l'image collectif du reste du monde la marée noire et ses lagons entachés de fioul ?

Alors que la langue de Shakespeare est massacrée par les assauts répétés des députés au sein de l'assemblée, -qui ont du séché leurs cours dans leur cursus scolaire-, avouons qu'il était rafraîchissant, voir providentiel, qu'un homme politique s'exprime correctement. Mais on ne peut s'empêcher en voyant Obeegadoo prendre littéralement son pied devant la scène internationale, d'y voir un certain snobisme de sa part, une volonté de se démarquer. Cette utilisation excessivement articulée de l'anglais paraît incongrue, comme si l'anglais devenait un outil pour faire ses propres éloges et sa petite vanité personnelle (« Écoutez, moi, comme je parle bien anglais ») . 

Il s'est fait le chantre du retour des touristes dans le pays, mais à quel prix ? Les chiffres sont faussés, la situation ne reflète en aucun cas la réalité, où la Santé a perdu la main depuis des semaines sur la gestion sanitaire. Un «relatively CovidSafe» qui passe mal alors que le nombre de cas ne cesse d'augmenter.

Bien sûr, tous les hommes politiques ne sont pas aussi nuls que ça en anglais, le député Shakeel Mohamed à chaque intervention gifle la plupart des élus de la République. Tout comme le français impeccable de Padayachy, bien qu'il en surjoue, rangeant l'exercice dans "Les Précieuses ridicules", une comédie en un acte et en prose de Molière.

Les internautes ont aussitôt commenté la prestation de Obeegadoo. « Il montre qu'on a enfin un ministre qui sait parler anglais couramment ». Un résumé assez sévère de la médiocrité ambiante. Delà à croire que les touristes vont affluer à Maurice...reste à voir pour croire !

Lundi 19 Juillet 2021