Menu



Opinion

[Opinion] Jagutpal et ses conneries


Rédigé par E. Moris le Vendredi 23 Avril 2021



Ils ont raison les deux autres zouaves - Gaud-Joomaye- de se planquer. Laisser seul le psychiatre faire le service après-vente de leur amateurisme n'est certes pas très courageux mais au moins cela donne l'avantage d'éviter la pluie de critiques. 

Kailesh Jagutpal aurait pu être Fabien Barthez, du moins la version des Guignols de l’info de l’ancien gardien des Bleus. « Puis-je dire une connerie ? » disait le guignol de Fabien Barthez. Notre ministre de la Santé, lui, accuse les autres d’inventer des conneries.

Rappelez-vous dans l’affaire Kistnen, qui est en passe de devenir l’affaire Sawmynaden. Kailesh Jugutpal n’y voit aucun problème, tout comme l'autre "insignifiant" de ministre, Bobby Hureeram qui considère que ce ne sont que des palabres. « C’est l’opposition qui est en train d’inventer des conneries. La population ne doit pas se laisser berner », avait déclaré Jagutpal, avant de préciser que tout ce qui est dit ne doit pas avoir valeur de paroles bibliques. 

"La culture, c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale" disait Françoise Sagan

Quand il n'étale pas sa connerie à la face du monde, Kailesh Jagutpal s'octroie un QI supérieur des communs des mortels concernant le scandale des patients contaminés et décédés de la Covid-19: «Zot pa konn nanyé. Mo pé rédir ou : zot pa konn nanyé. Zot pé fer politik.»

C'était la réponse du psychiatre sur les ondes d'une radio privée, pas plus tard qu'hier jeudi, à Ivan Collendavelloo, ex ministre et adjoint du Premier ministre qui demandait une enquête pour homicide concernant le traitement des patients dialysés en cette période de crise sanitaire et les onze patients victimes de négligence médicale au sein de l'hôpital de Souillac. Le leader de l'opposition, Xavier-Luc Duval a aussi eu droit à la même tirade :  «Li pa konn nanyé.» D'un point de vue psychanalytique cette arrogance caractéristique est considérée comme une pathologie et repose sur un vide que le sujet doit rendre insoupçonnable. Ce vide, c’est la névrose d’échec.

Et patatras ! 24 heures, soit ce vendredi 23 avril, c'est un Jaguptal tout penaud et presque au bord des larmes, genre crise de nerfs, qui s'est présenté sur la chaine nationale dans le point de communication santé. A la suite d'une réunion du Conseil des ministres, qu'on imagine sans mal « difficile » avec le Premier ministre, c'est un virage à 180° ! Finalement, le bon sens a prévalu, le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, a annoncé la mise sur pied d’un Fact-Finding Committee entourant les  patients dialysés durant cette seconde vague de Covid-19.

Le Fact-Finding Commitee, un comité indépendant verra donc le jour, bien que le Medical Negligence Standing Committee continuera de faire son enquête sur les plaintes reçues. Une victoire des membres de l'opposition et des citoyens mais surtout pour les familles endeuillées et à la mémoire des victimes.

 

Vendredi 23 Avril 2021


1.Posté par kersauson de (p) le 24/04/2021 09:04
a moins que le DPP ne decide d une enquete JUDICIAIRE
ce qui serait mieux !

2.Posté par PETER KIPKA le 24/04/2021 10:34
Au moins,il a ete desavoue,et une enquete aura bien lieu ........sa fin de stupides declarations est proche..........