Menu



Société

[Opinion] Assassin !


Rédigé par E. Moris le Mercredi 21 Avril 2021

«Pena okenn lanket ki bizin fer ek pa finn ena neglizans medikal». Ailleurs le ministre aurait démissionné, ailleurs le Premier ministre aurait sanctionné son ministre. A Maurice, la «mise en danger de la vie d'autrui par violation manifestement délibérée d'une obligation réglementaire de sécurité ou de prudence» semble passer par dessus de la tête de tout le monde.



Le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, a été catégorique : « I do not intend to order enquiry ».  Une sentence d'une violence inouïe pour la mémoire des victimes et des familles endeuillées.

Il est vrai que le ministre Jagutpal doit faire face à une crise sanitaire sans précédent dans l'histoire du pays. Il faut reconnaître que la tâche de son ministère est ardue, et bien difficile qui peut se vanter d'y faire face avec toute la responsabilité et pression que cela comporte. Pour autant, faire preuve d'autant d'arrogance alors que des vies humaines ont été perdues, de mémoire, personne n'a égalé le psychiatre ! Et Dieu sait que son prédécesseur Anil Gayan était un chef !

Négligence criminelle et médicale : Echec collectif de la Santé à l'île Maurice en période de Covid

En répondant à la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval,  hier mardi 20 avril, à l’Assemblée nationale, concernant les 10 patients dialysés décédés au cours de ces trois dernières semaines. Jagutpal a fait du Jaguptal. De longues explications, des chiffres, des comparaisons avec d'autres pays, tout en indiquant qu’il y a au total 1 579 patients dialysés à Maurice. 

Concernant la plainte pour négligence médicale d'une famille d’un patient dialysé décédé, le ministre a trouvé la parade comme si cela suffirait à éteindre la polémique. Son ministère reçoit deux ou trois plaintes par mois avec une enquête interne dans l’établissement concerné, qui est ensuite envoyé au ministère de la Santé, puis au Medical Negligence Standing Committee, présidé par une « personne indépendante » et par trois docteurs. Puis le ministère s’appuie ensuite sur les recommandations de ce rapport et, si besoin est, un tribunal médical ouvre son enquête. Nous voila rassurés !

Le ministre se dédouane de toute responsabilité

Selon le Dr Kailesh Jagutpal, son ministère et l’intégralité du personnel soignant qui s’occupe des patients dialysés durant leur quarantaine font leur travail qualifié de «correct», «très satisfait» et «fantastique».  Pour justifier le tout, bien qu'il nous apprend rien, bien au contraire : «L’état de santé de ces patients était déjà très fragile et ils souffraient d’autres comorbidités».

«La quarantaine est difficile pour tout le monde»

N'oublions pas que ces patients se sont retrouvés du jour au lendemain entre les quatre murs d'une chambre en quarantaine, loin de leurs proches et surtout sans téléphone, télé et internet. Des séance d'hémodialyses perturbés qui se terminaient souvent très tard dans la nuit. Une alimentation qui a été revue à la suite de l'interpellation d'un ex ministre... «C’était une torture psychologique», a déploré à juste raison le leader de l’opposition. Nous aurions rajouté à l'intention du psychiatre Jagutpal "de quoi rendre fou" !

Double peine et discrimination sociale envers les victimes 

Notons que les proches des patients dialysés devaient s’acquitter d’une somme de Rs 32 000 ou Rs 54 000 pour pouvoir rester à leurs côtés durant la quarantaine. Une somme que quelques rares familles pouvaient se permettre de payer. 

Des patients contaminés et positifs à la Covid-19 au New Souillac Hospital 

Selon le ministre de la Santé, du 26 mars au 9 avril, 39 patients positifs à la Covid-19 ont été admis à l’hôpital de Souillac. De ces patients positifs, huit sont décédés. Les autorités mauriciennes ont jugé que seuls 4 patients dialysés sont morts avec pour cause de décès « d’autres comorbidités ». Rappelons que deux patients dialysés et négatifs à la Covid-19 sont morts en quarantaine à l’hôtel Tamassa.

11 patients dialysés sont décédés, deux étant négatifs à la Covid-19, trois à cause de la Covid-19 et cinq attribués à « d’autres comorbidités », un cas ce mardi matin n'a pas encore été "déclaré" par le comité Santé. 31 patients positifs sont admis au New Souillac Hospital à ce jour.

«Fantastique» monsieur Jagutpal ! 

Mercredi 21 Avril 2021


1.Posté par kersauson de (p) le 21/04/2021 15:28
le sinistre de la santé a l OUTRECUIDANCE de dire
" ds la plupart des pays UE US il y a eu de nombreux cas de morts de dialysés.."
suivant particulièrement la France je n ai pas entendu cela ds la presse de France pour la France deja ni UE ..
pra-vid19 , son sinistre et ses pieds nickelés dwavent go OUT !!!

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.