Menu


Société

Opération «Sov piti » : «Mon fils, ma bataille »


Rédigé par E. Moris le Vendredi 15 Janvier 2021



Capture écran. Entretien Groupe Défimédia
Capture écran. Entretien Groupe Défimédia
Ce n'est pas la première fois que l’ancien Premier ministre et ex-président de la République, en bon père de famille, vient au secours de son fiston, Pravind Jugnauth, au plus bas dans l'opinion publique.

Un peu comme un vieux coucou qui ne sert pas à grand chose, Lakwisin se fait un devoir de le ressortir avec l'aide des organes de presse considérés proche du pouvoir, dès que le fils est en difficulté ou dans des tracasseries liées à son leadership.

C'est ainsi qu'en pleine tempête politico-judiciaire, une vidéo est publiée, sous l'intitulé "exclusif", avec en Une, Sir Anerood Jugnauth dans un titre choc: «Certains dans l’opposition agissent comme des pyromanes».

L’ancien Premier ministre et ministre mentor a abordé plusieurs sujets d’actualité dans un entretien complaisant où il met en «garde la population contre certains politiciens qui, selon lui, incitent à la désobéissance civile, à la violence et à la haine raciale. » En terme de propagande médiatique personne n'a fait mieux et ne s'est risquée à un tel exercice.

Si son fils, Pravind Jugnauth se mure dans le silence face aux scandales à répétition, encore une fois, SAJ fait le service après-vente. Florilèges

- Selon l'ancien ministre mentor, la pandémie de Covid-19 a été très bien gérée par le Pm et le gouvernement qui ont fait preuve de "sagesse". "Les Mauriciens doivent être reconnaissants envers le Premier ministre pour le travail abattu. "

- Pravind Jugnauth a démontré "un leadership fort à travers les décisions qu’il a prises. Il se donne corps et âme pour travailler dans l’intérêt de la population et amener le pays à bon port."

Nul ne sait qui à bien pu pondre le texte qu'avait SAJ entre ses mains tremblantes, mais il faut croire que c'est du copié/collé des discours redondants du fils !

Pour SAJ, l’opposition fait de la politique sur des cadavres et agit comme des pyromanes, avec le concours de quelques provocateurs. Ils incitent à "la désobéissance civile, à la violence et même à la haine raciale."

"La majorité des Mauriciens sait qu’elle peut faire confiance à Pravind Jugnauth" 

A propos des allégations contre le ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden, c'est d'un lapidaire : "Il faut attendre la conclusion d’une enquête avant de dire ‘dimounn la fout lekan ale’».

L’ancien ministre Roshi Bhadain, a également eu droit à une dédicace par le biais d'une question digne du meilleur cuistot de Lakwisin : " Roshi Badhain qui avait été élu sous votre gouvernement, dit souvent que Pravind Jugnauth vous a fait partir rapidement. Est-ce vrai ?"

Réponse : "J’ai longtemps fait confiance à Roshi Bhadain. J’ignorais à l’époque que c’était un traître. Pravind Jugnauth ne m’a jamais demandé de partir. C’est moi qui ai décidé de partir au moment où je l’ai décidé... Personne ne m’avait demandé de partir."

 



Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.