Politique

One million dollars baby !

Mardi 19 Juin 2018

One million dollars baby !

Elle fait grand bruit depuis qu’elle a été annoncée. Les étrangers pourront s'offrir la nationalité mauricienne s’ils font une contribution non-remboursable de 1 million de dollars (soit Rs 35 millions) au Mauritius Sovereign Fund. Et le passeport mauricien pour 500 000 dollars (soit Rs 17,5 millions). Une centaine d’étrangers sont visés dans un premier temps et un autre millier à terme. Si cette mesure renflouera les caisses de l’État, elle fait, toutefois, polémique et a créé une certaine hystérie populaire et populiste.
 «vendre la citoyenneté et le passeport mauriciens»
Pour certains politiciens et observateurs économiques, le gouvernement est tout bonnement en train de «vendre la citoyenneté et le passeport mauriciens». Plusieurs observateurs craignent que ces étrangers provoquent une spéculation des prix sur le marché foncier.

Alors que certains s’inquiètent déjà d’une bulle spéculative concernant le domaine foncier avec la venue de ces fortunés, d’autres experts s’interrogent sur l’avenir du secteur de l’immobilier de luxe. Il faut dire qu'après avoir eu la chouette idée de re dessiner toute l'île en créant des guettos pour riches retraités et milliardaires étrangers sous l'apellation très smart de " Smart cities" dit villes intelligentes. On se retrouve comme dans un dangereux jeu de Sim City, addictif et hors de contrôle.

La liste des projets sous l’égide du Board of Investment (BoI), est que le nombre de villas, bungalows, appartements, duplexes, ‘penthouses’, pavillons, qui devraient émerger de nos terres dans quelques années, se situe au-delà de 4 640 unités.  
IRS, RES, PDS, IHS...

Le paysage immobilier a vu l’émergence de nouveaux projets IRS et RES comme Azuri IRS, La Balise Marina ou encore Le Domaine des Alizées. Exclusivement pour les étrangers vues les prix pratiqués en terme d'investissement. Il y a certes des milliardaires mauriciens, mais les unités, sous l’IRS, sont vendues à un prix dépassant les USD 500 000. Soit plus de 20 millions de roupies.  

Maurice a introduit plusieurs dispositifs, au fil des années, pour attirer les investisseurs et professionnels étrangers.  
2002, les ressortissants étrangers obtiennent un permis de séjour sous l’Integrated Resort Scheme (IRS).  
2006, l’Occupation Permit est octroyé aux investisseurs et ressortissants étrangers travaillant à leur propre compte. Aussi, le permis de séjour est accordé aux ressortissants retraités qui effectuent un transfert d’USD 120 000 sur une période de trois ans.  
2007, les autorités accordent également  l’Occupation Permit aux professionnels étrangers. 
2009, on a introduit le Real Estate Scheme (RES) et l’Invest Hotel Scheme (IHS). 2012, on accorde la résidence permanente pour une période de dix ans. 
2015, le concept de Smart City a été introduit, de même que le Property Development Scheme (PDS). 
2016, la Non-Citizens (Property Restriction) Act a été modifiée pour permettre aux étrangers fortunés d’acheter des appartements qui coûtent au-delà de 150 000€. 

Les acheteurs sont issus principalement de France (45%), d’Afrique du Sud (20%) et du Royaume-Uni (9%).

Rédigé par E. Moris le Mardi 19 Juin 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.