Menu



Société

Oil Spill Contingency Plan activé : 25 tonnes de diesel à bord du Sir Gaëtan


Rédigé par E. Moris le Mercredi 2 Septembre 2020

25 tonnes de diesel dans le remorqueur SGD : pompage entre jeudi et vendredi, dépendant de la météo.



Le ministère de l’Environnement affirme que suite à une information reçue de la Mauritius Ports Authority (MPA), il a appris que le remorqueur Sir Gaëtan Duval (SGD) transportait 25 tonnes de diesel pour son propre usage ainsi que de l’huile lubrifiante présente dans l’engin. Par conséquent, le National Oil Spill Contingency Plan a été activé.  

Un nouveau déversement du fioul dans la mer sera dangereux pour l’écosystème.  L’opération de pompage devrait avoir lieu entre jeudi et vendredi, dépendant des conditions météorologiques. 

Le National Oil Spill Contingency Plan enclenché le mardi 1er septembre. Des bouées absorbants sont en train d’être déployés par mesure de précaution. Parallèlement des enquêtes sur la qualité de l'air et de l'eau, sur la flore et la faune ainsi que sur l'écologie sont menées par les équipes d'experts locaux et japonais.

Huit personnes étaient à bord du remorqueur au moment du choc dans la soirée du lundi 31 août.

Les recherches se poursuivent pour retrouver le capitaine du Sir Gaëtan Duval (SGD), Mosadeck Bheenick toujours porté disparu. Le bilan du naufrage est de trois morts, un disparu et quatre rescapés, tous des employés de la Mauritius Ports Authority.

Rappelons que le remorqueur le Sir Gaëtan Duval engagé dans les opérations de nettoyage de la pollution du Wakashio est entré en collision avec la barge qu'il remorquait en fin de journée de lundi.

Dans le communiqué, le ministère dit « regretter » l’accident et présente ses condoléances aux familles endeuillées. 

 

Mercredi 2 Septembre 2020


1.Posté par Karo le 02/09/2020 12:56
Ils n ont pas reussi a pomper celui du wakashio qui etait SUR L EAU et ils veulent aller pomper celui qui est SOUS L EAU
TROP FORTS CES TABANARDS

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.