Menu

Société

Obeegadoo… pigeon mais aussi voyageur


Rédigé par E. Moris le Mercredi 6 Octobre 2021



C’est le Steven Time… ou l’ère Obegadoo. Le mois d’octobre s’annonce alléchant pour le no 2 du gouvernement. Outre le retour des touristes et la réouverture des frontières, Steven Obeegadoo, majeur et vacciné, a déjà pris l’avion pour Paris afin de participer à l’événement Top Resa.

Il est le premier au sein du Cabinet à grimper dans un avion depuis un moment. Les seuls qui se sont approchés d’un avion jusqu’ici étaient venus récupérer des cargaisons de vaccins. Pour beaucoup, le Deputy Prime Minister et ministre du Tourisme a inauguré la nouvelle saison des missions ministérielles à l’étranger. Viva Beedoo Beedoo ! Top Resa, rappelons-le, est considéré comme le lieu saint du tourisme mondial. Ce qui est primordial en cette période de pandémie.

Qui dit réouverture des frontières, dit retour aux voyages et "per diem" pour les élus de la République

Notons qu’Alan Ganoo, ministre des Affaires étrangères, était intéressé à se rendre aux Émirats arabes unis pour visiter le stand de Maurice au Dubai Exhibition Centre. Mais s’il rate Dubaï, Ganoo pourrait faire un petit tour en Inde, pour la cérémonie de signature de la ligne de crédits accordée par l’Exim Bank de l’Inde de plus de Rs  8 milliards pour le financement de la phase 3 du Metro-Express de Rose-Hill à Ebène.

Notons qu’à son retour à Maurice, Steven Obeegadoo devrait dire au-revoir à Pravind Jugnauth, qui va diriger la délégation mauricienne à Glascow, en Écosse, pour le sommet sur le changement climatique. L’événement démarre le 1er novembre. Fera-t-il la bise à son Premier ministre adoré ? L’histoire ne dit pas. En tout cas, Steven Obeegadoo va assumer la suppléance au poste de Premier ministre. Un mois d’octobre 2021 que Beedoo Beedoo n’est pas prêt d’oublier.

Mercredi 6 Octobre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.