Menu

Politique

Obeegadoo ne peut dire quel sera le prix de vente des maisons construites


Rédigé par E. Moris le Mardi 15 Novembre 2022



Le gouvernement va respecter sa promesse de construire 12 000 logements sociaux. Le gouvernement va aussi les livrer. Mais pour ce qui est du prix, on ne sait pas encore.

C'est ce que l'on retient de la Private Notice Question de ce matin. Dans sa réponse liminaire, Steven Obeegadoo, à qui la question était destinée, a expliqué que le projet a été fortement impacté par la pandémie. Il a expliqué qu'à plusieurs reprises, l'exercice d'appel d'offres a dû être annulé, notamment en raison du coût réclamé dans les offres reçues. De ce fait, le type de maison et d'environnement a été revu afin de réduire le coût de construction, donc de vente. 

C'est lors des questions supplémentaires que les piques ont volé... On se serait cru dans « La maison des poignards volants ». Néanmoins, c'était courtois, il faut l'avouer. Le leader de l'opposition a demandé au no 2 du gouvernement s'il  maintenant sa promesse de proposer des logements à Rs 700 000. Steven Obeegadoo a répliqué qu'il n'a jamais évoqué ce chiffre pour ce nouveau type de logement. Il a déclaré qu'il a déjà évoqué le coût d'une maison de type NHDC mais pas de la NSLD (New Social Living Development Ltd). Ils se sont gentiment écharpés à ce sujet. 

Puis, Xavier-Luc Duval a déclaré qu'il est clair que le coût moyen de chaque logement sera de Rs 6 millions et non de Rs 1,9 million. Steven Obeegadoo a répliqué qu'il ne pouvait prévoir ce que sera le coût final de la construction des logements. Il a précisé cependant que l'objectif est de construire et livrer 12 000 unités à un prix abordable. 

Il a aussi été question de la publication des offres reçues. Le leader de l'opposition a demandé à Steven Obeegadoo, au nom de la transparence, de les publier. Mais le no 2 du gouvernement a déclaré que la NSLD est un Special Purpose Vehicle et n'est pas soumise aux règlements de la Public Procurement Act. Et de lancer cette pique : « Je vais vérifier si c'était la règle lorsque le PMSD était au gouvernement. Si tel est le cas, avec plaisir, nous allons faire de même ! »

Mardi 15 Novembre 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.