Menu


Politique

Obeegadoo estime que la gestion de la Covid-19 par le gouvernement est un triple succès


Rédigé par E. Moris le Mercredi 30 Septembre 2020



Ce mercredi 30 septembre face à la presse, Steven Obeegadoo, accompagné du ministre des Affaires étrangères, a fait ce qu'il sait mieux faire depuis son entrée dans le gouvernement. d'une reconnaissance sans faille envers celui qui lui accordé un nouveau ministère à gérer en sus du Logement.

Le Premier ministre adjoint et ministre du Tourisme est revenu sur la réouverture partielle des frontières. L'occasion de s'autogratuler et flatter le chef du gouvernement. Un déluge d'éloges, allant jusqu'à parler de Maurice comme dans un cas unique au monde. Omettant au passage les décès, les scandales pharmaceutiques et la polémique liée sur la fermeture des frontières au  profit de la famille du Premier ministre. Tout effacé avec la gomme la magique !

Effectivement depuis la fermeture des frontières "précipitée" au mois de mars, le pays vit en autarcie, créant malaises sociales, récession et restrictions de la liberté de mouvements des citoyens. A l'île Maurice, après le confinement, l'état continue de contrôler la liberté d'autrui, en instaurant des mesures qualifiées de "sévères", sous le prétexte infantilisant de "protéger" la population, tout en mettant le pays à genou économiquement.

La nouvelle conseillère au Bureau du Premier ministre, Catherien Gaud, allant jusqu'à déclarer, qu'il n'y a pas eu de première vague de Covid-19 à Maurice, juste un petit passage...

Le business de la quarantaine : « Ou pa gagn drwa rant dan Moris san enn package karanten ». C’est ce qu’a affirmé  Steven Obeegadoo. En sus des hôtels de 3, 4 et 5 étoiles, imposés par les autorités, les touristes devront débourser une somme de Rs 13 500 comme frais médicaux. " Comme une fleur jetée à la tête des Mauriciens, le service médical sera gratuit, pour eux.

«Les opérations de rapatriement avec la quarantaine ont coûté environ Rs 300 millions à l’État», annonce Bodha.

Le ministre des Affaires étrangères qui intervenait lui aussi lors de cette conférence de presse, a souligné qu'environ 9 000 Mauriciens ont été rapatriés. Et d’ajouter : « Il y a encore un groupe de Mauriciens, une centaine de ressortissants, qui n’ont pas encore été rapatriés pour différentes raisons.  Un comité sera institué en collaboration avec le ministre du Tourisme, celui de la Santé et des Affaires étrangères pour les ramener au pays ».


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.