Menu



Société

ONGs, travailleurs sociaux et habitants de Roche-Bois tombent à bras raccourcis sur l’express


Rédigé par E. Moris le Mardi 9 Avril 2019

Crédit photo : La Sentinelle.



Crédit photo : La Sentinelle.
Crédit photo : La Sentinelle.
Beaucoup d’emmerdes pour un simple titre !

« La Cité du Nisa », titre qu’avait choisi l’express dimanche pour la Une de sa dernière édition, passe mal. Depuis dimanche donc, ça bout contre le groupe La Sentinelle à Roche-Bois.

Et ce mardi, des représentants d’ONGs, des travailleurs sociaux et des habitants ont tenu un point de presse pour dénoncer la façon de faire du journal.

Lindsay Morvan, du Mouvement pour le Progrès de Roche-Bois, ne contredit pas le fond de l’article. Mais il soutient que ce qui se passe à Roche-Bois n’est guère différent de la situation dans d’autres régions.

Quant aux représentants d’autres associations, tels DonnMwaEnn Sans, Moz’Art, Roche-Bois Bolton City et Roche-Bois Warriors, ils réclament carrément des excuses du groupe de presse. 

Mais il n’y a pas eu que les travailleurs sociaux. Les députés du gouvernement sont aussi montés au créneau pour dénoncer l’utilisation de la provocation et du sensationnalisme par le groupe de presse.

Le Deputy Speaker Joe Lesjongard, le ministre Anwar Husnoo et les PPS Vikash Oree et Marie Claire Monty ont eux aussi tenu une conférence de presse pour dénoncer le titre et les articles « blessants ».

Mardi 9 Avril 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.