Société

Nouvel an: petit rappel des dangers de l'alcool au volant

Lundi 31 Décembre 2018

Lors de la soirée du Nouvel an, les Mauriciens vont boire pour le réveillon, l'occasion de faire un point sur ce qu’il faut impérativement savoir avant de prendre le volant et l'urgence de rappeler les dangers de l’alcool au volant.


Photo illustration
Photo illustration
Quels sont les risques?

Le risque principal c’est évidemment d’exposer sa vie et celle des autres. L’alcool diminue en effet la perception du risque, trouble de la vision, l’audition et augmente les temps de réaction. On va rappeler que un tiers des tués sur la route sont sous l'empire d'un état alcoolique.

Nous ne sommes pas tous égaux.

A quantité égale d’alcool consommée et à poids égal, les femmes ont généralement une alcoolémie un peu plus élevée que les hommes. Il est également vrai qu’avec l’habitude, les effets de l’alcool peuvent diminuer. Mais la plupart du temps, le consommateur augmentera la quantité absorbée pour retrouver les mêmes effets.

Chaque verre consommé fait monter le taux d’alcool de 0,20 g à 0,25 g en moyenne.

Ce taux, peut augmenter en fonction de l’état de santé, le degré de fatigue, ou de stress, le tabagisme ou simplement les caractéristiques physiques de la personne: pour les plus minces, les femmes ou les personnes âgées, chaque verre peut représenter un taux d’alcoolémie de 0,30 g.

Dormir ne diminue pas le taux d’alcool dans le sang. Une alcoolémie de 1,5 g/l dans le sang à 3 heures du matin est encore de 0,6 g/l le lendemain à 9 heures.

Pour éviter que la fête du nouvel an ne vire au drame, pensez à désigner votre capitaine de soirée, avant de commencer les festivités. Le capitaine s'engage à ne pas consommer d'alcool ni de stupéfiants pour ramener tout le monde sain et sauf. 

Autre bon réflexe à adopter : ne pas laisser quelqu'un qui a bu reprendre la route. "Quand on tient à quelqu'un on le retient".

Pour rappel, les forces de l'ordre seront particulièrement présentes sur les routes pour des opérations de contrôles. 

 

Rédigé par E. Moris le Lundi 31 Décembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.