Politique

No 18 : Vikash Peerun, fils de l’ex-patron du NSS, candidat de l’Alliance Morisien auprès de Tania Diolle

Mardi 15 Octobre 2019

Lors d'une réunion de l'Alliance Morisien à La Source, Quatre-Bornes, hier mardi 15 octobre, Tania Diolle s'en est pris à Xavier Duval après que ce dernier a déclaré :"Li paret ene bon tifi, me li fer kampagn komunal infect".

En effet lors de la sortie officielle des trois candidats de l’Alliance Nationale (Ptr-PMSD) de la circonscription Belle-Rose/Quatre-bornes (no 18), Xavier Duval et ses deux colistiers Arvin Boolell et Rama Sithanen, Xavier Duval s'en est pris à ses adversaires politiques dans cette circonscription, accusant Tania Diolle (Mouvement Patriotique) de mener une campagne communale.

Selon le leader des bleus, Tania Diolle, qui a quitté le Mouvement Patriotique pour rejoindre les rangs de MSM :"Li paret ene bon tifi, me li fer kampagn komunal infect".

L'inconstance politique de Alan et les caprices de Tania

Le leader de l'opposition a rappelé que Kavy Ramano, nouveau membre du MSM, a eu un rôle actif dans la vente des actions du Britam.

Tania Diolle, candidate de l'Alliance Morisien (MSM-ML-Mouvement POIRE Alan Ganoo) au no 18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes) a donné la réplique : «Xavier pe invente zistwar lor mwa. Mo dire li aret fer palab. Si li bisin faire kampagn pou li mem au lieu vine koz kont mwa. Si li ena bilan, li bisin koz lor so bilan».

A noter que le choix de l’Alliance Morisien est Vikash Peerun, fils de l’ex-patron du NSS. Vikash Peerun, est un ancien directeur adjoint anti-money laundering à l’ICAC de mai 2003 à juin 2006, il était associé de Roshi Bhadain au sein d’Insight Forensics Services Ltd.

Il aura pour colistier Kavi Ramano, ex-député MMM et Tania Diolle, ex-candidate du Mouvement patriotique à l’élection partielle de la même circonscription en décembre 2017.
 

 


Rédigé par E. Moris le Mardi 15 Octobre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.