Politique

Navin Ramgoolam : « Libérons le pays de la mafia de la drogue et du jeu, ainsi que de la répression »

Dimanche 3 Novembre 2019


Il se pose en libérateur. Pour le leader de l’Alliance Nationale, les liens sont plus que visibles entre la famille Jugnauth et la mafia de la drogue et du jeu.

Devant les partisans, réunis à Quatre Bornes, Navin Ramgoolam a demandé que le pays soit libéré « de la mafia de la drogue et du jeu, ainsi que de la répression ». Il a donné plusieurs exemples pour démontrer ce qu’il allègue, évoquant notamment les cas Raouf Gulbul, Roubina Jadoo-Jaunboccus, Geanchand Dewdanee, Michel Lee Shim et bien d’autres. 

Pour lui, aucune mafia « ne doit décider qui va devenir Premier ministre ». C’est la population qui doit faire le choix «  et non Michel Lee Shim ».

Pour Navin Ramgoolam, ce gouvernement est aussi caractérisé par la « répression, l’abus de l’appareil de l’état, l’accaparement des richesses du pays et la censure des journalistes sur Facebook ». Il a rappelé qu’il est encore là, malgré les tentatives de le « détruire », avant de préciser que la bataille se fait « pour l’avenir du pays ». 

Il a aussi longuement évoqué les mesures préconisées par l’Alliance Nationale, tout en demandant à ses partisans d’être vigilant entre la fermeture du vote et le dépouillement pour éviter « les magouilles comme en 1991 ».

Rédigé par E. Moris le Dimanche 3 Novembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.