Menu



Justice

Naufrage du Wakashio : « Nous mentez-vous ? » lance un assesseur à un garde-côte


Rédigé par E. Moris le Mercredi 28 Juillet 2021



Quelle est la part de responsabilité des garde-côtes dans le naufrage du Wakashio ? À mesure que les travaux de la cour d’investigation avancent, le rôle des garde-côtes devient de plus en plus inquiétant.

Hier matin, le constable Ujoodha, de la National Coast Guard Ops Room, a passé un sale quart d’heure. Il avait déposé le 19 mai dernier mais le président, Abdurafeek Hamuth, et ses assesseurs, Jean Mario Geneviève et Johnny Lam Kai Leung, ont décidé de le rappeler.

Le constable a expliqué qu’il a pris le boulot à 16 heures et qu’il a terminé à 4 heures le lendemain alors qu'il aurait dû terminer à 20 heures. Il a déclaré qu’il a vu le navire sur l’écran-radar à 18h10 mais ce n’est que vers 19h10 qu’il a contacté le poste de Pointe du Diable et parlé au constable Sujeebun. Il lui a donné pour instruction de contacter le navire. Il a déclaré que le constable Sujeebun l’a rappelé plus tard au téléphone.

Toutefois, selon les relevés téléphoniques de Mauritius Telecom, il n'y aurait aucune « trace » de cet appel. Jean Mario Geneviève a insisté sur ce point. Le constable Ujoodha a alors bafouillé et indiqué qu’il ne se soutient plus de l’heure. C’est là que l’assesseur Geneviève lui a posé la question suivante : « Nous mentez-vous ? »

Mercredi 28 Juillet 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.