Menu

Société

Naufrage du Wakashio : Le Premier ministre mauricien Pravind Jugnauth mis hors de cause


Rédigé par E. Moris le Samedi 22 Janvier 2022



Il a demandé et obtenu d’être mis hors de cause dans la motion du propriétaire du MV Wakashio visant à plafonner les dommages à Rs 719,6 millions.

En effet, la compagnie Okiyo Maritime Corp. a initié une action en cour suprême pour que le montant net des dommages qu’elle aura à verser à ceux affectés par l’échouement du navire, le 25 juillet 2020, à Pointe-d’Esny soit limité. La société propose le seuil de Rs 719,6 millions.

L’affaire a été entendue le 10 janvier 2022 devant la chef juge Rehana Mungly-Gulbul. Le Premier ministre est l’une des personnes contre qui l’action est dirigée, la principale étant l’État. Pravind Jugnauth avait demandé à être mis hors de cause. Il estimait qu’il y a été joint à tort. Il a aussi demandé à ce qu’Okiyo Maritime Corp., fournisse une garantie de Rs 25 000 avant d’aller de l’avant avec sa motion.

Me Jaykar Gujadhur, Senior Attorney, qui représente Okiya, n’avait pas objecté aux deux demandes. La Cour a donc accédé à la motion et a mis le PM hors de cause. Me Jaykar Gujadhur a aussi requis un ajournement pour rectifier la copie de sa motion. La motion sera entendue le 31 janvier 2022. Okiyo Maritime Corp. est aussi représentée par Me Razack Peeroo, Senior Counsel, et Me Khushal Lobine.

Samedi 22 Janvier 2022


1.Posté par Chatwa le 22/01/2022 18:15
Ça vous étonne que Pravind 1er soit mis de cause??
Kotte monne fouté??? Bientôt to pou conné kotte tonne fauté, mauvais gopia. Si zordi, nous île Maurice dan bèze to mem responsable, to mem renponsable Pinok19. Dire sa pilon Yodiga alle prié.bon Dié pu ocupe toi ek to banne maigoilleurs, volères , assassins
Pas blié l'esprit Kistnen lor zotte, banne bachiaras.

2.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 23/01/2022 07:27
Justice corrompue, comme tout le pays.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.