Menu



Société

National Security Service : Une trentaine de policiers mutés


Rédigé par E. Moris le Jeudi 14 Novembre 2019



Mercredi 13 novembre, plus d’une trentaine de policiers affectés au National Security Service (NSS), soit la cellule de renseignements de la police, ont été mutés dans différents postes de police à travers l’île.

A noter que quatre policiers issus de différentes divisions se sont joints au NSS.

Le National Security Service (NSS) s’assure, indirectement, de la sécurité intérieure du pays. Cette unité est chargée de collecter et de fournir des renseignements précis au ministre de l’Intérieur qui n’est autre que le Premier ministre.

Les profils pour être surveillés par le NSS sont toutes personnes soupçonnées de s’adonner à un trafic de drogue, d’armes, d’influence, à des activités anarchistes et subversives. Mais aussi celles qui, ouvertement ou clandestinement, incitent la population ou une partie ciblée de la population à l’anarchie, au désordre, à la révolte, à descendre dans la rue.

Celles qui menacent la paix et la stabilité du pays. Des étrangers qui abusent de l’hospitalité mauricienne en pratiquant une forme ou une autre d’apartheid, qui soulèvent des troubles racistes. Sont également dans le collimateur du service de renseignements des «récidivistes notoires» et ceux qui sont prêts à tout pour déstabiliser le gouvernement.
 

Jeudi 14 Novembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.