Menu

Politique

Narendra Modi : « Vive l’amitié entre l’Inde et Maurice. Vive Maurice. Jai Hind ! »


Rédigé par E. Moris le Jeudi 20 Janvier 2022



L'indépendance du pays et son autonomie économique et financière ne sont pas d'actualité à en croire un énième signe de grande générosité du Premier ministre indien, Narendra Modi : « India will always continue to stand by Mauritius in its development journey… »

Ce jeudi 20 janvier, le Premier ministre (PM) indien intervenait, lors de l’inauguration virtuelle de quatre projets ( des logements sociaux à Mare-Tabac et Dagotière, la construction du Civil Service College à Réduit, Moka et celle d’une ferme photovoltaïque à Henrietta) financés par la Grande Péninsule. Une cérémonie où participait le Premier ministre mauricien, Pravind Jugnauth et ses ministres à Port-Louis.

Après un tonitruant "bonjour",  qui a réveillé plus d'un, Narendra Modi a présenté ses condoléances au Premier ministre et aux Mauriciens suite au décès de sir Aneerood Jugnauth. Après quelques salamalecs d'usage, il a fait part du projet d'extension concernant le Metro express, avec une ligne de crédit de 190 millions de dollars ainsi que pour d’autres projets d’infrastructures.  

Autre effet d'annonce, un protocole d’accord a été établi au coût de Rs 400 millions pour la mise en œuvre de projets dans le secteur éducatif et celui de la santé.

Tout émoustillé, Pravind jugnauth a invité son homologue indien, pour une visite officielle en novembre ou décembre de cette année pour marquer la fin du projet Metro Express avec le trajet Quatre-Bornes/Curepipe et celui de Rose-Hill/Ebène.

Lors de son discours, le Premier ministre a également annoncé qu’une station du Metro Express sera nommée « Station Mahatma Gandhi »...ce qui a eu le mérite de ne pas faire sourciller le Premier ministre indien. 

Jeudi 20 Janvier 2022


1.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 21/01/2022 06:55
Ah oui c'est le papa de Pravind.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.