Politique

Nando Bodha dément avoir reçu les représentants d’UBER à son ministère

Samedi 20 Octobre 2018

Il n’a aucune implication dans le projet UBER. C’est ce que le ministre du Transport et des Infrastructures publiques a déclaré hier à la presse.

Il a affirmé n’avoir jamais reçu des proches du pouvoir et des représentants d'UBER à son ministère, contrairement à ce que prétendent les mauvaises langues, pour discuter de l'implantation éventuelle de cette société à Maurice.

Nando Bodha reconnait néanmoins qu’une demande pour ce projet a atterri sur sa table, mais elle provenait, a-t-il assuré, d'une banque commerciale. « C’était la Mauritius Commercial Bank. Immédiatement après avoir reçu la demande, j’ai demandé à la National Transport Authority de faire une étude technique concernant l’impact de ce projet à Maurice », a déclaré Nando Bodha, qui a assuré que la transparence prévaudra sur le sujet.

Le ministre du Transport a aussi démenti avec force qu’un proche du pouvoir ou qu’un officier de son ministère aurait un quelconque intérêt avec Uber. Mais il a indiqué que le Conseil des ministres a décidé qu’à Maurice aucun service de type UBER ne pourra opérer.

Point final à la polémique, a-t-il souligné. Serait-ce vraiment le cas ?

Lire également :

https://www.zinfos-moris.com/Les-dessous-du-projet-UBER-a-Maurice_a2055.html

Rédigé par E. Moris le Samedi 20 Octobre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.