Justice

Nandanee Soornack sa réclamation de Rs 400 millions intenté à l’État et au commissaire de police rayée

Vendredi 5 Octobre 2018

En l'absence des hommes de loi de la plaignante et de la principale concernée. Plus de procès !


Décidément, rien ne va plus pour Nandanee Soornack. Après avoir perdu en appel avec AML/ATOl, c'est le procès en réclamation de Rs 400 millions intenté à l’État et au commissaire de police Mario Nobin, qui a été rayé jeudi 4 octobre en Cour suprême.

La représentante de l’État et du commissaire de police a présenté une motion pour que Nandanee Soornack paie les frais du procès. Motion acceptée par Me Renuka Devi Daby.

Nandanee Soornack ex activiste du Parti travailliste et femme d'affaire a quitté Maurice, le 11 décembre 2014 vers l'Italie le soir de la chute du gouvernement de Navin Ramgoolam dans des circonstances troublantes. 

Une tiers personne lui aurait donné l'alerte qu'elle risquait de faire l'objet de vendetta de la part du nouveau gouvernement afin d'avoir la tête de l'ex Premier ministre Navin Ramgoolam. 

Suivant les conseils de ses proches, elle a préféré fuir Maurice pour rejoindre son enfant en Italie.   

L'Etat mauricien par la suite a fait une demande pour son extradition afin qu’elle soit jugée par la justice mauricienne pour des charges criminelles retenues contre elle. La Cour suprême d’Italie a tranché. Nandanee Soornack ne pourra pas être extradée vers Maurice. La plus haute instance juridique italienne maintient le jugement de la Cour de Bologne. 

Dans un communiqué rédigé par ses hommes de lois, elle dit avoir subi d’immenses préjudices à cause de mauvais agissements et traitements. 

En 2015, elle a été arrêtée par la police italienne en vertu d’un Red Notice émis par Interpol. Elle a passé trois nuits et deux jours en cellule policière.   

Nandanee Soornack soutient que les charges criminelles contre elle sont infondées et avance avoir été la principale cible du nouveau régime en raison de sa proximité avec le leader des rouges. Elle confie par la même occasion en officialisant sa relation face aux juges, être la mère de l'unique héritière de l'ex Premier ministre.     

Libérée sous caution et  de sa résidence surveillée depuis le 28 février 2017. Elle réclame des dommages de Rs 400 millions à l'Etat mauricien. Toutes les charges étant rayées.  

La plainte logée en Cour suprême par Nandanee Soornack a été appelée, le mardi 17 juillet 2018, devant le Master and Registrar, Patrick Kam Sing.  

L’avouée de Nandanee Soornack, Me Nundah Hurhangee, s’est désistée depuis, à la suite d’un différend sur ses honoraires. 

Lire également :

https://www.zinfos-moris.com/Mise-en-liquidation-d-Airway-Coffee-Nandanee-Soornack-perd-son-appel-contre-AML-ATOL_a1533.html

Rédigé par E. Moris le Vendredi 5 Octobre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.