Justice

Mystère des 16 kilos d’héroïne: Y aura-t-il une enquête?

Mercredi 19 Septembre 2018

Souvenez-vous, le ministre Mentor n'avait pas caché son agacement face au rapport du commissaire Nobin sur la «disparition» alléguée d'une certaine quantité de drogue saisie le 4 mars 2017 dans la zone portuaire.


La police avait procédé à une saisie record, grâce aux informations transmises par les services de renseignement des prisons, de 135 kilos d’héroïne valant Rs 2 milliards.  

Cette saisie fait suite à une opération pour fouiller une cargaison arrivée sur le MSC Ivana en provenance de l'Afrique du Sud et était destinée à Navind Kistnah alias Kunal, un courtier en douane. La drogue était dissimulée dans des compresseurs. 

Or, le Forensic Science Laboratory, a fait état d’analyse sur 119 kilos de drogue uniquement. 

16 kilos de drogue manquent à l'appel ! 

Sir Anerood Jugnauth dit avoir demandé des explications au commissaire de police à ce sujet et affirme qu'il n'est personnellement pas satisfait des explications fournies par Mario Nobin. 

D’où sa décision d'ouvrir une enquête indépendante présidée par un ex-juge de la Cour suprême, pour faire la lumière sur la «disparition» de drogue manquante. 

Pourtant les hypothèses n'ont pas manqué pour justifier cette «disparition» de seize kilos de drogue. 

L'emballage, l'utilisation d'eau, la balance, les chiffres volontairement gonflés..

Le moins qu'on puisse dire c'est cela fait déjà plus de six semaines après l’annonce d’une enquête sur la disparition de 16 kilos d’héroïne de la cargaison saisie au port, en mars 2017 et rien n’a encore été fait. Les travaux devaient démarrer à la fin du mois d’août.

Le Premier ministre avait déclaré, lors d’une conférence de presse le 27 juillet, qu’il avait désigné l’ex-juge Paul Lam Shang Leen pour mener une enquête indépendante sur cette mystérieuse disparition.

Lire également :

https://www.zinfos-moris.com/C-est-bien-connu-avec-le-rechauffement-climatique-la-drogue-fond-sous-le-soleil-mauricien_a365.html

Rédigé par E. Moris le Mercredi 19 Septembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.