Menu

Société

Mystère autour du naufrage de trois bateaux de pêche taïwanais dans les eaux mauriciennes


Rédigé par E. Moris le Jeudi 24 Février 2022



Trois bateaux de pêche piégés à Pointe-aux-Sables et Bain des Dames en un seul jour, ce n'est pas anodin. L'inquiétude se situe à plusieurs niveaux, comment ses bateaux sensés se retrouver en haute mer, ont tous dérivé dans la partie Nord-ouest de l’île sans inquiéter au préalable les services maritimes.

Depuis le naufrage de trois bateaux de pêche taïwanais, pour la population c'est l'incompréhension et surtout la stupéfaction qui prévaut. Le risque d’une pollution marine reste une menace permanente.

Le Wen Hung Dar 168 à Pointe-aux-Sables, le Maan Yu Feng 1 et le Maan Yu Feng 168 à Bain des Dames ont, au total près de 120 tonnes de carburant dans leurs réservoirs. Afin de contenir le fioul en cas de déversement, plusieurs mètres de bouées ont été installés. Mais la houle rend difficile les exercices de pompage et de renflouage.

L'île Maurice vulnérable face à la menace d'une marée noire
 
Le Wen Hung Dar 168 s’est retrouvé prisonnier d’un banc de sable à 897 mètres des côtes de Pointe-aux-Sables, avec 26 personnes à son bord dans la nuit de mardi. Après un appel de détresse, deux remorqueurs dépêchés à Pointe-aux-Sables, sont rentrés à Port-Louis, en raison de l’état de la mer. Il a fallu attendre les petites heures du matin pour que les officiers de la National Coast Guard et l’hélicoptère de la police pour mener une opération de sauvetage. L'image de 6 membres de l'équipage sautant à la mer a tenu en haleine les internautes, qui suivaient en direct l'opération à travers les plateformes médias. Les 53 membres des équipages ont été héliportés aux Casernes centrales avant d’être transférés par la suite vers l’hôpital Jeetoo.

L’exercice de pompage a démarré

Ce jeudi, c'est une course contre la montre qui se jour pour éviter un déversement du fioul dans les lagons, les membres de la Salvage Team et de l’Helicopter Squadron tentent d’enlever le carburant à bord des navires avec l'aide de la firme Polygreen Mauritius, le Lloyds Open Form (LOF), et le Vasileos P, remorqueur anti-pollution de la société grecque, qui prêtait main-forte aux autorités réunionnaises dans le naufrage du Tresta Star sur la pointe du Tremblet, à Saint-Philippe.

De son côté, le ministre de la Pêche, Sudheer Maudhoo a annoncé l’ouverture d’une enquête. C'est le moins qu'il puisse faire pour comprendre comment trois embarcations se sont enlisés dans un banc de sable. Quand au ministre de l’Environnement, Kavi Ramano à part déclarer des banalités par voie de communiqués, il se fait porter pale.

Beaucoup plus troublant, Alain Malherbe, expert maritime affirme de son côté, qu'il avait alerté les autorités il y a deux jours de cela, que le navire taïwanais était très proche de Rivière-Noire. Pour Arvin Boolell, «Ce n’est pas seulement un désastre écologique mais on a un gouvernement insouciant, indifférent. C’est le gouvernement le plus irresponsable aujourd’hui.» Pour Xavier Luc Duval, les naufrages des trois bateaux dans les eaux territoriales mauriciennes « font honte ». « Après l’épisode de MV Wakashio en 2020, on a eu plusieurs naufrages, voire des bateaux de pêche qui tombaient en panne. Un bateau de pêche s’était retrouvé en difficulté à Pointe-aux-Sables, en mars 2021. La question qui se pose : à quand cette affaire sera prise en main par le gouvernement pour que ce genre de bêtises cesse ? À quand les leçons du MV Wakashio seront prises en considération ? »

Installation de 300 mètres de booms autour des trois bateaux.

Des traces de fioul aperçues dans le lagon de Pointe-aux-Sables ce matin. Elles émanent du bateau de pêche taiwanais, le Wen Hung Dar No. 168, bien que les autorités affirment catégoriquement de leurs côtés qu'il n'y a aucune fuite de carburant pouvant provoquer une pollution. Une information difficile à prouver, vue que les drones ont l'interdiction de survoler la zone. A noter, que toujours selon les autorités, 2 500 litres de carburant ont été extraits du Wen Hung Dar No. 168 à 15 h ce jeudi. Une opération qui durera 48 heures en fonction des conditions météorologiques.

Rappelons que le25 juillet 2020, le vraquier battant pavillon panaméen mais appartenant à des Japonais s’échouait au large de Pointe D’Esny dans le Sud-est. Le 7 mars 2021, un bateau de pêche chinois, le Lu Rong Yuan Yu 588, s’échouait sur les récifs de Pointe aux Sables. 

Jeudi 24 Février 2022


1.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 24/02/2022 20:19
Merci au trafic de drogue de Jugnauth.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.