Menu



Société

« My body, my choice, my voice » : Une campagne qui mélange théorie du complot, infos et intox


Rédigé par E. Moris le Dimanche 13 Juin 2021



Sous prétexte d'une gestion des urgences sanitaires, le Premier ministre mauricien Pravind Jugnauth a rendu la vaccination obligatoire concernant le secteur de la Santé et de l'Education. Face à al réticence des citoyens de se faire inoculé des vaccins, pour la plupart non reconnus par l'OMS, le gouvernement ne cache pas qu'il souhaite étendre sa campagne de vaccination à d'autres secteurs.

Tout individu non-vacciné alors que sa santé le lui permet et qui se trouve dans une institution mentionnée risquera une amende de Rs 500 000 et une peine d’emprisonnement de dépassant pas cinq ans. Depuis, c'est une levée de boucliers, à la suite à des atteintes intolérables des droits humains.

Une page sur les réseaux sociaux a été créée en urgence le 1er Juin 2021 "My Body My Choice My Voice". Elle a recueilli plus de 5 000 signatures qui vise à contester la vaccination obligatoire. Depuis, c'est 140 panneaux d'affichage qui ont fleuri à travers l'île pour donner de la visibilité au mouvement.

Une campagne agressive sur les réseaux sociaux qui mélange théorie du complot, infos et intox

Julie Granckx-Lepert, expatriée française, domiciliée à Maurice depuis trois ans, est directrice d’école et de crèche. Elle gère la page "My Body, My Choice, My Voice". Si l'intention était d'offrir des informations aux personnes qui ne voulaient pas se faire vacciner, ce sont surtout les nombreux dérapages qui décrédibilisent le mouvement.

Julie Granckx-Lepert menace et s'en prend à toute personne qui oserait contredire ses théories complotistes. Après avoir été prise en faute, c'est dans un long plaidoyer hystérique qui n'a ni queue ni tête, que la jeune femme, dépassée par les évènements, se victimise, larmoie et se raconte. Un mouvement médiatisé qui mériterait toutefois d'un meilleur contrôle de la part des autorités. Des accents complotistes qui n'est pas sans rappeler celui de  la généticienne Alexandra Henrion Claude

Dimanche 13 Juin 2021


1.Posté par Jano Couacaud le 14/06/2021 14:18
Bour Zot Deor !!

2.Posté par Boobhun Francois le 07/07/2021 16:44
L'obligation vaccinale est contraire à la Déclaration universelle des droits de l'Homme : (article 3)​ "Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne." Le 9 juillet 2002, la Cour européenne des droits de l'Homme a précisé que la vaccination obligatoire, en tant que traitement médical non volontaire, constituait une ingérence dans le droit au respect de la vie privée et familiale garanti par l'article 8 de la Convention européenne. - L'obligation vaccinale est contredite par le Code civil : (article 94653 du 29 juillet 1994) selon "le principe du respect de l'intégrité du corps humain'. - L'obligation vaccinale est en contradiction avec le Code de la santé publique : (article R I 127-36) "Le consentement de la personne examinée ou soignée doit être recherché dans tous les cas. Lorsque le malade, en état d'exprimer sa volonté, refuse les investigations ou le traitement proposés, le médecin doit respecter ce refus après avoir informé le malade de ses conséquences".

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.