Menu

Politique

Motion de blâme : Les anciens MMM comme fer de lance


Rédigé par E. Moris le Vendredi 13 Mai 2022

Ils ont fait feu de tout bois vendredi lors de la reprise des débats sur la motion de blâme.



Kavi Ramano, Alan Ganoo et Ivan Collendavelloo ont défendu Pravind Jugnauth et le gouvernement avec leurs tripes. Dire que les rumeurs, colportées par des « ti l’esprit » et des « sans l’esprit », disaient que les anciens MMM pouvaient voter contre le gouvernement. C’était rêver en plein jour… et sans même dormir.

Les Kavi Ramano, Alan Ganoo et Ivan Collendavelloo ont protégé Pravind Jugnauth de leurs corps. Et, chose étonnantes, certains messages des trois étaient similaires. Ainsi, pour eux, l’opposition a eu recours à la motion de blâme après que les allégations d’élections truquées aient fait psst. C’est Kavi Ramano, intervenant en premier, qui a donné le la. « La contestation permanente est l’arme de l’équipe perdante aux élections de 2019 », a-t-il déclaré.

À quoi, Alan Ganoo a ajouté, plus tard, qu’après la faillite des pétitions électorales, l’opposition vient avec la motion de blâme. Ivan Collendavelloo aussi est revenu sur les allégations « d’élections volées ». Il faut dire que Pravind Jugnauth n’a pas été transcendant lors de son intervention. Mais heureusement qu’il n’avait pas à l’être. Les anciens MMM ont fait le boulot à sa place. Vive les ex-MMM !

Vendredi 13 Mai 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.