Menu



Justice

Mooroongapillay revient à la charge avec une nouvelle demande d’injonction


Rédigé par E. Moris le Mercredi 28 Avril 2021



C’est une charge au galop ! Et l’avocat Rouben Mooroongapillay n’est pas seul. Il s’agit d’une demande conjointe déposée avec le Dr Ben Veeraragoo.

L’avocat et le médecin demandent donc à la cour suprême d’interdire aux 17 cadres de Larsen & Toubro de débarquer à Maurice. Rappelons que si le gouvernement a cédé, concernant la centaine d’ouvriers indiens de ladite entreprise, en ne leur permettant pas de pénétrer sur notre territoire, tel n’est pas le cas pour les cadres.

Ainsi aux dernières nouvelles, 17 cadres devaient se retrouver sur le même avion que 80 Mauriciens qui sont rapatriés de la Grande Péninsule. C’est pour les empêcher de poser pied à terre que Rouben Mooroongapillay et Ben Veeraragoo ont déposé cette demande d’injonction. 

Rappelons que l’avocat, seul, avait déposé une demande d’injonction cette semaine pour empêcher la centaine d’ouvriers indiens de débarquer à Maurice. Mais le gouvernement avait entretemps cédé sur cet aspect. De plus, le juge en chambre avait aussi estimé que Me Mooroongapillay n’avait pas de locus standi. C’est-à-dire qu’il n’était pas affecté par la décision. 

C’est peut-être la raison qui explique qu’il se fait accompagner, dans cette nouvelle demande, par le Dr Ben Veeraragoo. 

L’action est dirigée contre l’État, le Premier ministre, le High Level Committee, deux ministères, le PIO et Larsen & Toubro entre autres.

Mercredi 28 Avril 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.