International

Monde : Le journaliste et écrivain Pierre Cherruau est mort noyé en voulant sauver son fils

Mardi 21 Août 2018

Source : journal Sud-Ouest.


Monde : Le journaliste et écrivain Pierre Cherruau est mort noyé en voulant sauver son fils

Pierre Cherruau, âgé de 48 ans, est mort dimanche 19 août au CHU de Pellegrin à Bordeaux, après s'être noyé samedi à Soulac-Sur-Mer (Gironde).

Samedi, Pierre Cherruau a tenté de porter secours à son fils de 10 ans, emporté par un courant sur une plage à Soulac-sur-Mer. L'écrivain était aussi accompagné de l'oncle de son fils. Les deux hommes ont été pris dans un courant de baïne.

L'oncle et le garçon ont pu sortir de l'eau. L'oncle a été hospitalisé dans un état grave. Quant à Pierre Cherruau, il était en arrêt cardio-respiratoire. Il est mort dans la nuit de samedi à dimanche. Une enquête de gendarmerie est ouverte.

Journaliste spécialiste de l'Afrique et auteur de romans policiers

Originaire de Dunkerque, Pierre Cherruau vivait à Paris et passait des vacances en Gironde en famille. Il est diplômé de l’Institut de sciences politiques (IEP) de Bordeaux et du Centre de formation des journalistes (CFJ) de Paris. Il portait le même nom que son père qui a été journaliste à Sud Ouest.

L'écrivain-journaliste a débuté sa carrière au bimensuel L’Autre Afrique, avant de devenir chef du service Afrique de l’hebdomadaire Courrier international puis directeur de la rédaction du site d’informations Slateafrique.com.

Pierre Cherruau était notamment auteur de romans policiers où il évoquait le continent africain qu'il connaissait bien


Rédigé par E. Moris le Mardi 21 Août 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.