Menu

Politique

« Mon challenger sera très probablement Party Malin », ironise Pravind Jugnauth


Rédigé par E. Moris le Lundi 1 Mai 2023



« Mon challenger sera très probablement Party Malin », ironise Pravind Jugnauth
Lors de son intervention, lors du meeting de l’alliance gouvernementale à Vacoas, Pravind Jugnauth a, à plusieurs reprises, joué l’humour. Du moins tenté !

Déjà, au tout début, il a déclaré que « d’en haut », sir Anerood Jugnauth doit se réjouir de la foule présente à Vacoas qui, selon lui, « va jusqu’au Gymkhana ». Mais c’est surtout en évoquant ses adversaires que Pravind Jugnauth a abusé de l’ironie. Il s’est d’abord attardé sur le fait que le PTr, « parti né de la lutte des travailleurs », n’a pas mobilisé ses partisans ce lundi.

« Ils auraient eu honte s’ils avaient organisé un meeting », a déclaré le leader du MSM. Il a rappelé que le leadership de Navin Ramgoolam est contesté dans ses propres rangs. « Les Satish Faugoo, Yatin Varma, Cader Sayed-Hossen et Devanand Rittoo disent que Navin Ramgoolam n’inspire pas confiance et que la défaite est assurée aux prochaines élections s’il reste à la tête du parti », a-t-il déclaré. 

Pravind Jugnauth n’a pas épargné le MMM non plus. « Le MMM, né également de la lutte des travailleurs, est tombé bien bas. Aujourd’hui, il ne vaut même pas 10 investitures », a-t-il affirmé. Ce qui fait dire à Pravind Jugnauth que, compte tenu de l’évolution de la situation, il voit que « son principal challenger aux prochaines élection » ne sera autre que Party Malin. 

Le Premier ministre a aussi exprimé sa fierté de ce que le gouvernement, « avec Ivan et le Muvman Liberater », a accompli depuis 2014. Il n’y a aucune comparaison, a-t-il déclaré, entre ce qui a été accompli durant cette période et ce qui a été fait entre 2005 et 2014 sous un gouvernement travailliste.

Lundi 1 Mai 2023

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.


LES PLUS LUS EN 24H