Politique

"Mo pas passe mo letemps nek pé piké même, ni pompé kuma ene la cheminée, gramatin ziska tanto"

Jeudi 11 Octobre 2018

Lors des célébrations de la Journée mondiale des personnes âgées au Swami Vivekananda International Convention Center, ce jeudi matin, à Pailles. Pravind Jugnauth dans son discours n'a pas hésité à faire l'éloge de son paternel comme ministre Mentor qui, à 88 ans continue d’apporter sa contribution au pays.

Le chef du gouvernement entre auto congratulation de son bilan économique et autres joyeusetés, en a  profité pour tacler ses détracteurs.
"Mo pas passe mo letemps nek pé piké même, ni pompé kuma ene la cheminée, gramatin ziska tanto"... «amizé ou soit tap djembé et fer madam touss sali, al kanpman  trwa-zer dimatin».
Nous n'avons aucun doute de la masse de travail du Premier ministre qui préfère passer des soirées à travailler jusqu'à fort tard. L’affaire Dufry en est peut-être le parfait exemple !

Son nom y est mentionné, de même que Roshi Bhadain, ex-ministre de la Bonne gouvernance et l'ex-Attorney General Ravi Yerrigadoo.

 Selon les dires des deux représentants de la firme suisse, Simo Carevic et Thomas Galet, ces trois hautes personnalités auraient tenté de négocier avec eux pour maintenir le deal entre Mauritius Duty Free Paradise (MDFP) et Dufry au cours d’un dîner afin de bénéficier des commissions, contre le tandem Soornack-Gooljaury.  

Cette rencontre se serait déroulée au domicile de l’ex-Attorney General, à Quatre-Bornes. Les deux étrangers ont même juré dans un affidavit que Ravi Yerrigadoo et ses confrères auraient usé de menaces pour les empêcher de quitter Maurice dans la nuit du 16 au 17 février 2015.


 

Rédigé par E. Moris le Jeudi 11 Octobre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.