Menu



Faits Divers

Meurtre ou suicide de Seewajee Bhikoo devant la résidence du haut-commissaire indien à Floréal ?


Rédigé par E. Moris le Lundi 2 Septembre 2019



Le rapport d’autopsie est attendu avec impatience. Et il pourrait s’avérer déterminant.

Car s’il conclut que Seewajee Bhikoo n’a pu se tuer avec l’arme du policier Jevin Rama, ce dernier serait alors dans de beaux draps. D’autant que les résultats des premières analyses ont montré des traces de poudre sur ses mains. 

Seewajee Bhikoo, un chauffeur de 52 ans, habitant Belle-Terre, est mort dimanche soir après avoir été atteint d’une balle. Le drame s’est joué à Floréal, devant la résidence du haut-commissaire indien.

Seewajee Bhikoo et le policier Jevin Rama sont deux amis de longue date. Et aussi, selon leurs proches, des copains de boissons. Le constable était posté comme sentinelle devant la résidence du haut-commissaire indien. Il a soutenu que son copain s’est emparé de son arme et l’a utilisée pour se tirer une balle en pleine tête. 

Mais en attendant de confirmer cette version, la police privilégie la thèse d’un meurtre. Le constable Jevin Rama a, comme le veut la procédure, été provisoirement inculpé pour meurtre ce lundi devant le tribunal de Curepipe. C’est la Major Crime Investigation Team qui mène désormais l’enquête.

Le constable a déjà été interrogé une première fois. Le second interrogatoire est prévu cet après-midi.

Rappelons que deux heures avant le drame, des témoins auraient aperçu Seewajee Bhikoo et Jevin Rama ensemble.

Lundi 2 Septembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.