Menu



Société

Meurtre de Michaela Hart : Dick Ng Sui Wa joue les matamores et dit n’importe quoi


Rédigé par E. Moris le Lundi 11 Janvier 2021



A-t-il réellement saisi la portée de ses mots ? Le Belfast Telegraph attribue certains propos à Me Dick Ng Sui Wa. Le président de l’Information and Communication Technologies Authority, qui est aussi l’avocat de John McAreavey, affirme qu’il « sait précisément qui est le meurtrier de Michaela Harte ». Néanmoins, malin comme tout, il souligne qu’il a « besoin de preuves pour le prouver ».

Mais le chevaleresque avocat soutient qu’il ne va pas stopper sa quête de preuves afin d’obtenir les éléments nécessaires qui vont permettre d’amener les meurtriers de la Nord-irlandaise devant la justice.

Rappelons que ce dimanche marquait la dixième année du décès tragique de Michaela Harte. Pour l’occasion, les familles Harte et McAreavey ont fait publier une déclaration de presse dans les médias nord-irlandais. 

Tout laisse croire que l’avocat de la famille McAreavey a été interrogé par certains médias. Et il a choisi de jouer les matamores. Et pour la commémoration des dix ans d’une disparition aussi tragique, il fallait sortir quelque chose de lourd. Et l’avocat Ng Sui Wa se devait être à la hauteur, quitte à dire n’importe quoi. 

Car voilà un homme proche du pouvoir, qui occupe la présidence d’un organisme important, qui sait qui sont les meurtriers de Michaela Harte. Mais voilà, il ne peut rien prouver. Espérons qu’il s’est confié au Premier ministre mauricien. Celui à quoi la Première ministre nord-irlandaise et son adjoint ont écrit conjointement il y a quelques semaines pour demander que les meurtriers de Michaela Harte soient traduits devant la justice. 

Mais qui est le fameux Dick Ng Sui Wa ?

Notons qu’à l’occasion du 10e anniversaire du décès tragique de Michaela Harte, sa famille et celle de John McAreavey ont accusé les autorités mauriciennes de mensonges éhontés répétés. C’est le 10 janvier 2011 que Michaela Harte a été retrouvée étranglée dans la chambre 1025 de l’ex-hôtel Legends. 
Elle était en lune de miel à Maurice avec son époux. Avinash Treebhoowon et Sandip Moneea, deux employés de l’hôtel, ont été poursuivis et acquittés aux Assises. 

Depuis, les familles Harte et McAreavey attendent toujours que justice soit rendue à Michaela. Elles déplorent non seulement les mensonges éhontés et répétés en face mais aussi le fait qu’on leur a donné « de faux espoirs ».

Lundi 11 Janvier 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.