Faits Divers

Meurtre de Keshav Sewtohul : une femme arrêtée

Jeudi 22 Novembre 2018

L'enquête semble avancer concernant le meurtre de Keshav Sewtohul. Le jeune homme de 32 ans a rendu l’âme le dimanche 18 novembre dans la matinée à l’hôpital SSR. Il y avait été admis le 3 novembre.


Au départ, la thèse de l’accident était privilégiée. Toutefois, l’autopsie a poussé les enquêteurs à modifier l’angle de l’enquête. 

Le rapport souligne que le jeune homme portait des traces de blessures aux poignets et aux chevilles et qu’il est décédé des blessures au crâne. Tout indique qu’il a été ligoté avant sa mort. 

Depuis son admission à l’hôpital, Keshav Sewtohul est resté dans le coma. Il avait été retrouvé par un policier en bordure de route à Triolet. D’où la thèse de l’accident. 

Mercredi 21 novembre, Joanie M., habitante de Cité Briqueterie de 26 ans, a été arrêtée par la CID de Trou-aux-Biches à la suite d'informations.

Elle a été placée en détention. Ce meurtre aurait été maquillé en accident. Une sombre affaire de drogue en serait à l’origine.

Selon sa déclaration , le 2 novembre, Keshav et son ami policier sont venus la récupérer à Roche-Bois à bord d'une voiture. Ils se seraient rendus au domicile de Keshav à Triolet où elle a eu des des rapports sexuels tarifés avec la victime. Mais Keshav n’avait pas d’argent pour payait la prestation.

"Lerla so kamarad polisier inn apel Keshav so papa ek inn dir li amen Rs 1 000 pou payé sinon Keshav pou gagn bate ", a expliqué Joanie aux enquêteurs. Une version confirmée par le père de Keshav aux policiers.

A la suite de quoi, Joanie aurait reçu ses Rs 1 000, le policier l’aurait conduite à Grand-Baie où elle a acheté de la drogue pour la revendre.

Elle aurait envoyé un message à Keshav par texto « To kontan zwe ar dife twa, mo pou montre twa ki apel mwa ».

La jeune femme connue des services de police comparaîtra devant le tribunal de Pamplemousses pour une inculpation provisoire de complot. L’ami policier sera de nouveau convoqué par les enquêteurs.

Lire également :

https://www.zinfos-moris.com/La-police-a-la-recherche-des-meurtriers-de-Keshav-Sewtohul_a2688.html

Rédigé par E. Moris le Jeudi 22 Novembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.