Menu



Justice

Meurtre de Janice Farman : Fakhoo n’a pas tué la victime mais l’immobilisait pendant que ses acolytes l’étranglaient


Rédigé par E. Moris le Vendredi 6 Septembre 2019



Il a plaidé coupable. Et pour cause ! Dans son cas, l’acte d’accusation a été réduit à coups et blessures ayant causé la mort mais infligés sans intention de tuer.

Jeudi, Ravish Rao Fakhoo, 27 ans, l’un des prévenus a été appelé à la barre en cour d’assises. Cet habitant de Palma a insisté qu’il n’a pas tué l’Écossaise Janice Farman, dont le corps a été trouvé à son domicile à Albion le 6 juillet 2017.

Cependant, il a admis avoir immobilisé la victime pendant que ses acolytes l’étranglaient. « Je n’ai fait que lui attraper les main pour l’immobiliser », a-t-il déclaré, tout en précisant que c’est un geste qu’il regrette.

Rappelons que Janice Farman, 47 ans, est décédée à l’issue d’un cambriolage qui a mal tourné. Son fils adoptif de 10 ans a été témoin du drame. Notons que c’est la première fois qu’il évoque sa participation dans ce meurtre. Il a indiqué qu’il a voulu aider le garçon de la victime et lui a donné un téléphone portable pour qu’il puisse avoir de l’aide. Ravish Rao Fakhoo a dit être prêt à témoigner contre ses acolytes, Kamlesh Mansing et Anish Sooneea.

Ces derniers sont accusés de meurtre. Ils ont poursuivis séparément. Leur procès se tiendra du 11 au 20 septembre 2019.

Vendredi 6 Septembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.