Politique

Meurtre à Petite-Rivière: Roshi Badhain s'en prend à la police

Mardi 23 Octobre 2018

Plusieurs personnes soupçonnées d’avoir été à l’origine des incidents survenus lors de la reconstitution des faits, concernant le meurtre du petit Ritesh Gobin, sont activement recherchées par la police.

Certaines d’entre elles ont déjà été invitées à se rendre au poste de police. Une situation qui irrite beaucoup, dont l'ex ministre de la Bonne gouvernance qui s'est exprimé sur une radio privée mais aussi sur sa page officielle.

Roshi Bhadain estime que la police est la première à être blâmée car le lieu n’avait pas été correctement sécurisé. « De plus, les policiers ont eu besoin de l’aide des habitants pour les aider à bouger un de leurs véhicules », affirme-t-il.
"Pli top encore, vehicule ki sarié prisonnier tassé, bizin poussé pou démarré!"
Roshi Bhadain souligne que ce n’est pas correct « de venir chercher noise » à des personnes venues exprimer leur mécontentement suite à un crime atroce.

Rappelons que la reconstitution des faits a été émaillée d’incidents hier. Des policiers ont été légèrement blessés et un véhicule de la police endommagé.

Meurtre à Petite-Rivière: Roshi Badhain s'en prend à la police

Rédigé par E. Moris le Mardi 23 Octobre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.