Menu


Faits Divers

Meurtre à Floréal : Un nouveau témoin participe à la reconstitution


Rédigé par E. Moris le Mardi 3 Septembre 2019

L’enquête suivant le décès de Seewajee Bhikoo dimanche soir devant la résidence officielle du haut-commissaire indien à Floréal connaît un nouveau rebondissement.



Le corps de ce contracteur de 52 ans a été retrouvé dans un véhicule. Jusqu’ici, tout laissait croire qu’il n’y avait que deux occupants seulement au moment du drame, c’est-à-dire le défunt et son ami policier, affecté à la surveillance de la résidence du haut-commissaire Tanmay Lal. 

Mais les enquêteurs ont eu vent qu’il y aurait eu une troisième personne dans le véhicule. Elle se serait enfuie à pied après le drame. Les policiers ont pu l'identifié  grâce aux images des caméras de surveillance des résidences huppées du quartier. 

Ce témoin pourra ainsi confirmer la thèse du meurtre ou du suicide.

Cet homme, qui a été témoin du drame, a participé à une reconstitution des faits devant la résidence du haut commissaire indien à Floréal, ce mardi 3 septembre. Il s’agit de Jerry T, un habitant de la région.

Pour rappel, le policier Jevin Rama soutient que son ami Seewajee Bhikoo s’est emparé de son arme de service avant de la retourner contre lui. Il se serait ainsi tiré une balle dans la tête. 

La piste du meurtre est sérieuse

Mais la police estime que la piste du meurtre est sérieuse. D’autant que des traces de poudre ont été retrouvées sur la main droite du policier. Ce dernier est actuellement en détention après avoir été inculpé provisoirement de meurtre. 

En tout cas, il est certain à ce stade que le policier et la victime se connaissaient bien, étant des amis de beuverie. De plus, des traces de bière ont été retrouvées dans le véhicule. 

A noter que, le policier Jevin Rammah avait demandé l’assistance de la police devant la résidence du haut-commissaire indien, dimanche soir. Lorsque des policiers se sont rendus sur place, ils ont découvert Seewajee Bhikoo, inconscient au volant de sa voiture. Il portait une profonde blessure à la tête et respirait toujours. Mais il a rendu l’âme peu après.

 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.