Menu


Faits Divers

Meurtre à Cap-Malheureux : Le principal suspect avait tué son ex-concubine en 2004


Rédigé par E. Moris le Dimanche 14 Juin 2020

Macabre découverte ce dimanche 14 juin à Albion. Le corps d’un homme a été retrouvé sur un terrain en friche à Albion.



L’homme se serait donné la mort par pendaison. L'autopsie pratiquée a attribué le décès du quinquagénaire à une asphyxie due à la pendaison.

Suspecté et recherché dans le meurtre de Marie Doris Neetoo, âgée de 56 ans à Cap-Malheureux, France Josian Céline, cet ancien machiniste de la Cargo Handling Corporation (CHC) était connu des services de police. Il avait déjà purgé une peine pour meurtre dans le passé.

L'enquête policière a permis de récupérer un couteau. L'arme blanche a été envoyée au laboratoire scientifique aux fins d'analyse.

Son véhicule avait été aperçu avant le drame, sur des images CCTV, à quelques mètres de la maison de la victime.

La victime était mère de deux enfants, dont une fille qui fait partie de la Special Anti-Robbery Squad de la Special Supporting Unit. Le drame a eu lieu hier, elle avait été retrouvée morte à son domicile avec des blessures au niveau de l'abdomen.

Rappelons que le juge Asraf Caunhye avait condamné, le principal suspect France Josian Céline à 12 ans de prison pour le meurtre de sa concubine, Marie Brigitte A., le 5 juillet 2004. Son corps a été retrouvé, calciné dans un champ de cannes à Albion le 22 juillet 2004.  Cette dernière entretenait une liaison extraconjugale avec France Josian Céline. C'est son mari qui avait alerté les enquêteurs de la disparition inexpliquée de son épouse depuis plusieurs jours.

Défendu par Me Hervé Duval Jr, son amant avait déclaré en cour «mo present exciz fami viktim, la societe et a la cour».


 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.