Menu



Société

Metro express : Aucun profit à l'horizon avant 2021


Rédigé par E. Moris le Dimanche 4 Octobre 2020



Officiellement lancé au terminal de Place Margéot à Rose-Hill, le 22 décembre 2019, le Metro Express au coût estimé à Rs 18,8 milliards ne peut parcourir qu’un seul trajet : Rose-Hill / Port-Louis. 19 minutes sont nécessaires pour parcourir les 13 km qui séparent les deux villes, à une vitesse maximale de 75 km/h.

En fin de semaine dernière, le Metro Express Ltd (MEL) et le ministre du Transport et du Light Rail, Alan Ganoo ont voulu communiquer sur l'aspect positif des deux millions de passagers, lors de ce premier anniversaire.

Le profit de Rs 200 millions pour la première année d’opération est loin d’être atteint. Avec ses nombreux couacs et un cyclone qui s'est invité peu à près l'inauguration, c'est le coup de massue avec le Covid-19. Un maximum de 81 passagers a accès dans le métro, soit 36 places assises et 45 debout. Une décision prise pour que la distanciation sociale soit respectée.

Se pose alors la question de la rentabilité du projet. Le gouvernement parle d’avril 2021, mais les statistiques ne plaident pas en sa faveur. Comment récupérer les pertes d'environ Rs 800 000 par mois d’inactivité ?

​Il faut compter au moins entre 10 000 et 12 000 passagers par heure, en un seul sens sur une période de 12 heures, pour atteindre le seuil de rentabilité. Mais ce chiffre est difficilement réalisable.

17 000 passagers par jour, avant le confinement, contre 53 800 voyageurs attendus en 2021, comme annoncé lors de la signature du contrat de construction et de design du projet Metro Express, entre le constructeur indien Larsen & Toubro (L&T) et le gouvernement, fin juillet 2017 : la rentabilité du métro fait polémique. Selon Metro Express Limited (MEL), il faut attendre la fin de la phase 2, prévue pour avril 2021, pour que le tram soit rentable.

Par ailleurs, lors des débats sur le Supplementary Appropriation Bill 2020-2021, le 23 juin, Alan Ganoo a indiqué que le budget supplémentaire de Rs 220 millions, sur une période de 10 ans, qui a été voté en faveur de son ministère, sera surtout utilisé pour payer les salaires, les formations, les assurances, le coût des «feeder buses», l’achat des ME Cards ainsi que le coût de la location des locaux occupés par Metro Express.

Rappelons que la prochaine partie à sortir de terre reliera Curepipe et Port-Louis. Elle devrait être active en septembre 2021. Avant cela, les passagers du Metro Express pourront déjà voyager de Quatre-Bornes à Port-Louis d’ici la fin décembre 2020.



 

Dimanche 4 Octobre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.