Politique

Métro Express : Le marché de Quatre-Bornes va-t-il être détruit ?

Lundi 4 Février 2019

Le coeur de la ville des fleurs, c'est indiscutablement le marché ou selon, la "foire" de Quatre-Bornes.


Le marché de Quatre-Bornes est ouvert aux marchands de vêtements ou de légumes selon les jours. On y trouve également des beignets, gâteaux piments, dipain frire qui attirent les citadins de Quatre-Bornes et d’autres Mauriciens des quatre coins de l’île, mais aussi des touristes, plus particulièrement ceux de la région.

C'est aussi à travers des marchands dont la "tchatche" et leur bagout qui ont fait sa renommée. Ils sont devenus au fil du temps, un "oncle ou une "kala" avec qui on a eu l'habitude de négocier "ene livre pomme d'amour" et où on échange les derniers scandales politiques du jour tout en s'accordant à dire : "bann bézers paké dernier cara" ! 

C'est Xavier-Luc Duval, le leader de l'opposition et député de Quatre-Bornes qui a alerté l'opinion publique.

Il semblerait que lors d’une réunion avec le conseil municipal de Quatre-Bornes, la mairesse de Quatre-Bornes, Soolekha Jepaul Raddhoa, aurait évoqué une possibilité que le marché de Quatre-Bornes soit démoli pour y construire l’Urban Terminal pour le métro Express.

Alors que les travaux du Métro avance et les premiers rails seront bientôt posés à Port-Louis et Rose-Hill dans le cafouillage qu'on connaît, cette idée de détruire le marché de Quatre-Bornes afin d'y construire l'Urban Terminal est évoqué.

Cette possibilité existe bel et bien et n'est pas rassurante quand on sait que la rénovation du marché était au coût de Rs 16 millions, un contrat d'ailleurs raflé par une entreprise proche du pouvoir. 

Une inauguration en grande pompe l'année dernière avec la présence du Premier ministre Pravind Jugnauth sur l’invitation du maire sortant, Atmaram Sonoo. Un Pravind Jugnauth  qui avait fait spécialement fait le déplacement au No 18, aux côtés du Deputy Prime ministre Ivan Collendavelloo, et du ministre des Collectivités locales Mahen Jhugroo pour une opération "coupe riban" !


 

Rédigé par E. Moris le Lundi 4 Février 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.