Justice

Me Teeluckdharry se rétracte sur sa demande d’injonction pour bloquer les honoraires de l’ex-juge Lam Shang Leen

Vendredi 28 Septembre 2018

Depuis la publication du rapport de la commission d’enquête sur la drogue, vendredi 27 juillet, l’ex-Deputy Speaker de l’Assemblée nationale n'a cessé de multiplier les offensives contre l’ex-juge Lam Shang Leen. Il a notamment envoyé une correspondance à Navin Beekharry, Chairman du Task Force Committee et directeur de la commission anticorruption (ICAC), et fait une déposition à la police, ciblant Paul Lam Shang Leen.


Me Teeluckdharry se rétracte sur sa demande d’injonction pour bloquer les honoraires de l’ex-juge Lam Shang Leen
Ce vendredi 28 septembre, par le biais de son avocat, Me Ravi Rutnah, Me Sanjeev Teeluckdharry a retiré sa demande d’injonction contre le paiement des honoraires du président de la commission d’enquête sur la drogue de l’ex-juge Paul Lam Shang Leen.

L’affaire a été appelée devant le juge Bobby Madhub en référé ce matin.

Le jeudi 6 septembre, l’avocat parlementaire avait fait une demande d’injonction pour bloquer le paiement destiné à l’ex-président de la commission drogue.

Dans un document déposé en Cour suprême, Me Sanjeev Teeluckdharry avait indiqué que «sa rémunération sera déboursée de l’argent du contribuable». Et d’ajouter que l’ex-juge ne l’a n’a pas été traité de façon équitable lors de ses dépositions devant la commission d’enquête. 

Vendredi dernier, le juge Bobby Madhub avait demandé à Sanjeev Teeluckdharry en quelle capacité il voulait empêcher l’État de payer Paul Lam Shang Leen, qui est représenté par Me Joy Beeharry.

L’audience avait ainsi été renvoyée à ce vendredi sauf que l’avocat parlementaire a fini par se rétracter. 

Affaire Teeluckdharry : Le Bar Council sollicite l’appuie de l’Attorney General

Le président du conseil Me Hervé Duval, Senior Counsel, aurait rendu visite à Maneesh Gobine jeudi 27 septembre pour discuter du cas Teeluckdharry.

L’Attorney General est de par la loi, vice-président du barreau, mais sa nomination n’est qu’à titre honoraire.

 

Rédigé par E. Moris le Vendredi 28 Septembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.