Justice

Me Sanjeev Teeluckdharry risque gros

Mercredi 19 Septembre 2018

Le Bar Council se réunit à 17 heures cet après-midi pour examiner le contenu d’une lettre que lui a adressée Me Sanjeev Teeluckdharry.


Me Sanjeev Teeluckdharry risque gros
Cette correspondance est parvenue à l’Ordre des avocats peu avant l’expiration de l’ultimatum que cet organisme avait adressé à Me Sanjeev Teeluckdharry. 

En fait, ce que reproche le Bar Council à l’avocat-parlementaire, c’est d’avoir, au cours d’une conférence de presse, lancé en l’air le rapport le rapport de la commission d’enquête sur la drogue, tout en menaçant de jeter le document à la poubelle. Ce geste équivaut à une infraction au code d’éthique des avocats.

Est-ce que Me Sanjeev Teeluckdharry a assoupli sa position ? Pour l’instant le flou persiste. En tout cas, il n’a toujours accepté de venir s’expliquer devant le Bar Council.

Mais s’il ne le fait pas et que la teneur de la lettre de l’avocat parlementaire n’adoucit pas l’Ordre des avocats, la sanction va tomber.

Me Sanjeev Teeluckdharry sera suspendu et ne pourra pas exercer comme avocat en cas de suspension…

Mais même s’il n’est pas suspendu, il sera traduit devant un comité disciplinaire qu’instituera la Cour suprême à la demande du Bar Council. Et s’il est trouvé coupable, la sanction pourrait être lourde.Il risque une suspension temporaire.

Précisons que Me Sanjeev Teeluckdharry a demandé une injonction interdisant au Conseil de l’Ordre des avocats de poursuivre la procédure. Mais cette requête a été rejetée.

Rédigé par E. Moris le Mercredi 19 Septembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.