Menu

Société

Mauritius Telecom : Que va devenir Karishma Beeharry-Moher, la complice de Sherry Singh


Rédigé par E. Moris le Jeudi 30 Juin 2022

De La Croisette à Port-Louis Plusieurs boutiques de Mauritius Telecom sont fermées suite à l'annonce de la démission de leur CEO Sherry Singh. Une démission qui survient selon le principal intéressé parce : " Je ne peux continuer l'aventure sans compromettre mes valeurs. "



Mauritius Telecom : Que va devenir Karishma Beeharry-Moher, la complice de Sherry Singh
De ces valeurs parlons-en. Des campagnes de propagande qui passaient les plats de Lakwisin, orchestrées et cautionnées par Sunil Gohin, le directeur de Cyberspot Ltd. Société qui a décrochée, sans appel d’offres, le plus gros contrat de câblage auprès de Mauritius Télécom.

Sunil Gohin, connu comme le nouveau "Gooljaury" mais est aussi beau-frère de Sherry Singh. L'homme à qui tout réussi, entre les services de conseil, les jeux d'argent et les paris en ligne, le traitement des données, a aussi une agence de presse. L'obtention d'un permis radio est la parfaite illustration que l'homme bénéficie de certains privilèges. Il est aussi le directeur de Inside news. Une plateforme d'informations en ligne du Parti du Soleil qui a colporté des propos diffamatoires sur les adversaires politiques. Mais la question se pose. Comment Mauritius Telecom, organisme d'Etat a-t-il peut cautionner de tels dérapages à l'encontre des valeurs mauriciennes ? Ailleurs, les annonceurs auraient lâché ce genre de torchon après toutes les attaques nauséabondes contre l'ensemble de la presse. Ailleurs un rédacteur-en-chef aurait été limogé sur le champs par son patron. Mais nous sommes à Maurice...

 

Mauritius Telecom : Que va devenir Karishma Beeharry-Moher, la complice de Sherry Singh
Certains ne pensent pas que, comme les paroles, les gouvernements s’envolent et changent mais les écrits restent, et qu’un jour ou l’autre les petits lieutenants complices des dictateurs sont punis plus que les dictateurs eux-mêmes.

Comment quelqu’un qui travaille pour un organisme d’État, tel Mauritius Telecom, peut communiquer sur un groupe Whatsapp à caractère sectaire, presque raciste ? Comment cette personne peut, à travers ses commentaires, donner l’impression de participer à une campagne pour qu’un groupe se procure des armes ? Enfin, comment le mari de cette personne peut presque encourager les membres de ce groupe ethnique à s’armer pour soi-disant se défendre ?

Traité de "pyromane", Dhiren Moher estime être une victime

Karishma Beeharry-Moher, l'ancienne journaliste radio, n'en est pas à ses premiers dérapages. Contrairement aux autres médias, la Rédaction de Zinfos-Moris avait décidé de briser l'omerta sur le couple Moher, membres d'un groupe 'Har Har', qui obtient des subventions de l'état pour promouvoir la culture hindoue, mais dont les messages ont fait le tour de l'île, pour « provocation à la haine raciale » et « injure à caractère raciste ».

Nous avons révélé à travers des captures d'écran, des messages hautement condamnables, dont Ramjuttun Moher, dit Dhiren, ancien président de Prévention, information et lutte contre le sida (PILS) et décoré de la République, Dhiren Moher élevé au rang de Officer of the Star and Key of the Indian Ocean, a confié dans une vidéo être un des auteurs. Son épouse, Karishma Beeharry-Moher, qui travaille pour un organisme d’État, Mauritius Telecom a également participé dans ce groupe. (voir capture d'écran).

Incitation à la haine raciale : Dhiren fait le tour du pays

Cet habitant de Port-Louis, du centre-ville, fait partie d’un groupe de fanatiques qui incitent à la haine raciale et dont certains de ses membres veulent avoir des fusils, si ce n’est des sabres. Le groupe socio-culturelle 'Har Har' dont il se dit membre, fait la promotion de la culture hindoue, sauf qu'en témoigne les messages, il est surtout question de la préservation des hindoues sur l'île. Et pourtant malgré les messages très compromettants, Dhiren Moher ne s'excuse pas, au contraire pour lui : « Jamais l’intention du groupe n’a été d’encourager la haine raciale ou d’aller se bagarrer avec les frères et sœurs des autres communautés ».


Sherry Singh ou le secret d'une cuisine réussie

Dans le but de "Name & Shame", Akil Bissessur dit détenir des informations sur le financement de cette résidence luxueuse et le "deal" avec un entrepreneur controversé.

Une lettre expédiée anonymement accuse le CEO de Mauritius Telecom d’évasion fiscale, de blanchiment et d’enrichissement illicite. 

Mauritius Telecom finance Inside news et ses propos diffamatoires

Que cache l'acharnement de Sunil Gohin, patron de Inside news contre l'avocat Akil Bissessur ?


Diffusion d'une photo de Kobita Jugnauth et Sherry Singh, des internautes dans la tourmente judiciaire

Jeudi 30 Juin 2022


1.Posté par Chatwa le 30/06/2022 13:46
Mo pa kroir ki sa madame la complice de Sherry. Mo pensé plito Kobita non. Ki zotte pensé
.Bisin diman Pravind peu ete non? Sherry- Kobita, éne zoli couple.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.