Menu



Société

Mauritius Shipping Corporation Ltd : Les péchés de Lallchand


Rédigé par E. Moris le Vendredi 24 Septembre 2021



Hors du gouvernement, point de salut ! Le départ de Sudesh Lallchand, qui a suivi Nando Bodha – et pour cause, il était son conseiller – fait qu’il est aujourd’hui la cible du gouvernement. Tous ses péchés ressortent, notamment certains paiements qu’il a empochés.

Outre d’être le conseiller de Bodha, Lallchand était aussi chairman de la Mauritius Shipping Corporation Ltd. L’organisme lui a fait servir une mise en demeure dans laquelle il lui réclame la coquette somme de Rs 3,4 millions. Pourquoi ? Il avait présidé une réunion en 2015 afin d’approuver un « rewarding performance scheme » pour les employés et les directeurs. Cela, en l’absence des actionnaires de la MSCL. Il lui est reproché d’avoir, avec cette mesure, empoché 0.75 % des profits réalisés par l’organisme et 2.25 % des profits aux autres directeurs. Il aurait fait de même en 2017.

Donc, il a présidé des réunions dans lesquelles il s’accordait des bonus juteux. C’est un peu comme se servir dans la casse. Il aurait aussi fait de sorte de se faire payer d’autres allocations durant le temps où il présidait l’organisme. Lallchand n’est pas resté les bras croisés. À son tour, il a fait servir une mise en demeure à Sudheer Maudhoo. Il lui réclame Rs 25 millions pour fausses allégations.

Vendredi 24 Septembre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.