Menu


Société

Mauritius Ports Authority : Les langues se délient après le naufrage du Wakashio


Rédigé par E. Moris le Mercredi 19 Août 2020



Quelle valeur accordée à ces propos ? Plusieurs voix se font entendre au niveau de la Mauritius Ports Authority pour dire que l’organisme disposait de remorqueur pour ramener le Wakashio en haute mer après le drossage sur les récifs de Pointe d’Esny.

Certains évoquent le Sir Edouard. Ce remorqueur, selon ces voix discordantes en provenance du port, disent que beaucoup d’options n’ont même pas été envisagées et étudiées par les autorités. Des possibilités qui auraient pu éviter tout ce qui s’est passé par la suite. Et évidemment, toute la liste des remorqueurs de la Mauritius Ports Authority est évoquée.

Une autre option aurait pu être le Sir Gaetan et le Mahé de Labourdonnais qui, selon certains, auraient pu être attachés au Wakashio pour l’empêcher heurter les brisants. En tout cas, beaucoup de langues se délient. Mais reste à savoir combien de ces remorqueurs étaient en état de marche durant la période en question.



1.Posté par Citoyen97400 : scandale d''''Etat mauricien et mini marée noire prochaine à la Réunion ? le 19/08/2020 19:57
Pour moi, il y a 2 pbs ahurissants et inexpliqués:

1 - PREMIER PB:

Un navire assez moderne, équipé et fonctionnel, sans aucune panne, qui arrive droit sur le récif de corail avec un équipage et un capitaine sensé bien connaître les cartes, la navigation,utiliser tous les équipements électroniques et autres de navigations ... et malgré ça, il se "plante" sur le récif !!!

POURQUOI ???

Soit le capitaine et son équipage sont incompétents totalement ou inconscients, saoûls... et tout l'équipage ne s'occupait plus de la navigation (je ne peux y croire), soit il y a eu "échouage volontaire".

Dans tous les cas, c'est totalement ANORMAL et INCOMPREHENSIBLE. Aucune explication sérieuse n'est donnée au public mauricien ou autre. LOUCHE LOUCHE LOUCHE!!

2 - DEUXIEME PB:

Des autorités mauriciennes qui mettent 10 à 11 jours (entre le 25/07 au soir et le 06/08/2020) pour réagir??

Le navire qui était échoué par l'avant au départ (25/07/2020) (avec lumières allumées le soir du "naufrage" et ancres non envoyées), avant qui flottait et flotte encore, se retrouve échoué par l'arrière par la suite. La mer fait jouer les structures qui lachent alors = fuites!!!.

Si, avant que les hydrocarbures ne fuitent par l'arrière, alors que le bateau était face avant sur les récifs (avant flottant et non endommagé) dans les 10 jours, on l'avait remorqué : il n'y aurait pas eu de pb de marée noire!

Donc, LOURDE TRES LOURDE FAUTE DES AUTORITES MAURICIENNES: car pendant 10-11 jours, RIEN NE S'EST PASSE pour sortir le navire et le remorquer, ce qui pouvait pourtant se faire au départ!.

Quant le gouvernement mauricien commence à le faire (06/08/2020), c'est parce que les hydrocarbures ont commencé à se répandre par l'arrière du navire qui a "viré" (poussé par les vagues) et s'est échoué par la poupe (détail important). C'EST TROP TARD !!! TROP TARD !!! Le mal est fait!!!.

Donc: pourquoi les autorités mauriciennes qui ne pouvaient ignorer le risque de marée noire et avaient eu le temps de faire déséchouer et remorquer le bateau n'ont rien FAIT durant 10 jours/11 jours?

On peut parler d'incompétence, je n'y crois pas vraiment là non plus.

En réalité, je soupçonne d'autres raisons: droit maritime et business avec le proprio japonais ? Sans compter les scenarii possibles de trafic de drogue, révolte de l'équipage peut-être mêlé à un trafic, corruption des autorités maritimes mauriciennes, .... ? etc etc

Faute d'infos sérieuses et crédibles, on peut tout imaginer.

Sans compter le risque de pollution sur la Réunion à présent....

Pour moi, tout ceci est très louche! Merci aux vrais journalistes de poursuivre leur enquête à ce sujet!

2.Posté par Paul le 20/08/2020 07:55
Bravo Maurice comme souvent !

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.