Société

Mauritius Fire & Rescue Service : 36 camions mais seuls 14 sont opérationnels

Mardi 18 Juin 2019

Rien n'y fait, malgré des rapports accablants chaque année de l’Audit rendu public, le gouvernement ne semble pas prendre les mesures rétroactives concernant certains ministères et départements du service public.


Photo illustration
Photo illustration
Situation insolite à Flacq hier lundi 17 juin. Tous les camions étaient hors service ! La Mauritius Fire & Rescue Service Act stipule qu’une station doit avoir à sa disposition au minimum un water tender de 4,500 litres pour pouvoir opérer. Ce qui n'est pas le cas !

Ce n'est pas faute d'avoir été alerté par Kee Chow Tse Yet Cheong, la directrice du National Audit Office, dans ces rapports sur ce qui ne va pas dans les ministères. Si les négligences et les scandales ne manquent pas, ce sont les tentatives à ne pas prendre l'ampleur de la catastrophe qui est inquiétante. L'équipement aux normes des sapeurs-pompiers sont indispensables pour mener à bien leur mission de service public.  

Le 18 avril dernier, le Government Services Employees Association (GSEA) a fait un constat accablant. La Mauritius Fire & Rescue Service compte 34 camions mais seuls 17 sont opérationnels. 16 de ces véhicules sont à la disposition des pompiers, car l’un a été prêté à la Mauritius Ports Authority depuis trois mois déjà. 

Des 57 des 4x4, 10 sont hors service depuis trois ans. Ce qui nous fait une flotte de véhicules qui revient à 47 pour tout le territoire. La Mauritius Fire & Rescue Service dispose de deux camions à échelle pivotante mais un seul est en état de service et se trouve à la station des pompiers de Coromandel. Ce véhicule spécialisé est primordial pour diverses opérations telles que les sauvetages en hauteur et la lutte contre les flammes dans les bâtiments à étages.  

Ce sont les coûts exorbitants pour l’entretien des camions de pompiers qui reviennent sur le tapis. 

Celui équipé d’une échelle de 32 mètres et qui a coûté Rs 35 millions continue à poser un problème. Livré en 2013 avec une garantie de deux ans, il est tombé en panne à plusieurs reprises depuis l’expiration de la garantie. Il est resté au garage pendant 20 mois et les réparations totalisent Rs 1,8 million. 

Souvenez-vous de l'autre camion du service des pompiers rendu populaire par l’Audit est celui acquis pour Rs 15,7 millions pour l’aéroport d’Agaléga qui n’est donc jamais parti pour l’archipel et a fini à la caserne des pompiers de Coromandel. Il a été au garage pendant dix mois et a ensuite été victime de corrosion. La garantie ne tient plus car Iframac n’existe plus. 

Constat 

Nous avons donc 10 stations de pompier à travers l’île, dont les trois principales stations, Port Louis, Curepipe et Coromandel, qui doivent avoir au minimum trois camions en plus d’un camion spécialisé, mais qui n'ont pas le dispositif nécessaire et ne sont absolument pas aux normes. 

On annonce que 5 camions et un Aerial Pivotal Ladder de 60 Mètres seront livrés en juillet et novembre respectivement comme annoncé dans le budget. Il se murmure qu'une ligne de crédit de l’Inde mettra 20 camions additionnels à la disposition de la Mauritius Fire & Rescue Service d'ici un an. 

Dans le budget présenté par Pravind Jugnauth le 10 juin dernier, il a annoncé que la Mauritius Fire & Rescue Service va obtenir encore 5 véhicules, mais la date de l’acquisition n’a pas encore été communiquée. 

Rédigé par E. Moris le Mardi 18 Juin 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.