Menu



Faits Divers

Mauritius Duty Free Paradise Day: Trishna Balgobin porte plainte pour vente illégale


Rédigé par E. Moris le Vendredi 28 Août 2020



La marche du 29 août organisée par le travailleur social Bruneau Laurette s'annonce comme l'événement de ce week-end. Elle compte rassembler un grand nombre de mauriciens. 

Un autre événement, qui n'est pas le fruit du hasard, est organisé le même jour au SVICC, Pailles à l'initiative de la Mauritius Duty Free Paradise. Les magasins Duty Free ne concernent plus uniquement les étrangers, ils s’ouvrent enfin aux Mauriciens. Mais il va payer la taxe. Sa seule consolation, ce sera d’avoir enfin accès à une multitude de produits qui lui étaient jusque-là interdits. Mais avec les taxes et les droits d’accises, ils vont coûter la peau des fesses. 

L’homme d’affaire Trishna Balgobin, directeur de Big Brands, estime que la vente des produits par la Mauritius Duty Free Paradise (MFDP) est illégale.

Il s’est rendu au Central Criminal Investigation Department (CCID) ce vendredi 28 août pour porter plainte contre la MFDP pour avoir enfreint l'«Intellectuel Property Rights (IPR) Act». Il tient également Pravind Kumar Jugnauth pour unique responsable de vendre de l'alcool et d'éventuels dérapages, alors qu'un rassemblement se tient dans la capitale.
"Azordi ine ariv n staz kot gouvernment kav tir n conteneur johnnie walker depuis la douane sans paie duty ek van dans bazar port louis. Kot nu p aller Moris?"
Rappelons que le «duty free» ne s’applique qu’aux touristes et Mauriciens en partance de Maurice, et les vins, chocolats, parfums et autres produits mis en vente ne seront pas exemptés des taxes. Il est cependant prévu que des rabais allant de 5% à 50% soient appliqués sur certains produits. 



Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.