Menu


Politique

Maurice sur liste de l'UE : Le Fact Checking de Navin Ramgoolam


Rédigé par E. Moris le Vendredi 15 Mai 2020



Reprenant le titre du célèbre film américain de Martin Scorsese en 2013 " Le Loup de Wall Street" (The Wolf of Wall Street), Navin Ramgoolam revient avec une deuxième partie après le volet sur les « 7,7 milliards de roupies parties en fumée ».

Le chef du Parti travailliste Navin Ramgoolam a publié jeudi soir 14 mai sur sa page Facebook, sa réponse au ministre Mahen Seeruthun, qui a induit en erreur le Parlement en essayant de blâmer le gouvernement travailliste de 2005 à 2014 concernant le fait que Maurice se retrouve sur la liste noire des centres financiers.

Maurice sur la liste noire de la commission européenne, Seerutun impute la faute au parti travailliste

L’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, a tenu à rétablir les faits. Il rappelle qu’en 2005, quand il est arrivé au pouvoir, Maurice était sur la liste grise. Il avance qu’il a pris des actions immédiates en envoyant notamment Rama Sithanen négocier avec l’OCDE. Résultat : Maurice a été transférée de la liste grise à la liste blanche.

Pour Navin Ramgoolam, le gouvernement MSM a, en 2018, ignoré une lettre envoyée par le FATF suite à un rapport d’ESAAMLG qui faisait état que Maurice répondait à seulement 14 des 40 recommandations. Suite à quoi le FATF a placé Maurice sur la liste des juridictions sous surveillance stricte. Ce qui fait que Maurice est passée de la liste blanche à la liste grise, puis liste noire des centres financiers.

Navin Ramgoolam rappelle qu’en septembre 2018, Pravind Jugnauth était Premier ministre et ministre des Finances, Renganaden Padayachy était Chairman de la FSC et first deputy governor de la Banque centrale et que Harvesh Seegolam était le CEO de la FSC. 






 

A lire l'intégralité de cette publication ci-dessous:




1.Posté par Rattan Chand le 15/05/2020 13:27
EU BLACKLIST: APRÈS PLIS KI 5 ANS, PAS MOI, LI SA!!!
The new ESAAMLG framework for the assessment of our jurisdiction dates back to 2014. (Fatf principles -2012, revised fatf methodology -2013, ESAAMLG revised evaluation procedures announced end 2014). The Labour party did not even have time to put itself to the task when they were booted out of power.
The new Minister of Financial Services was our guy Bhadain who spent most of the time tackling the BAI and Seesungkur did blame him for doing nothing for the sector -
"Quand j’ai pris les rênes de ce ministére, la situation était catastrophique. Ce bureau était vide, mis a part un call centre qui regroupait huit personnes et dont la seule mission consistait a ‘liker’ et a commenter les posts de Bhadain. D’ailleurs, ce dernier passait son temps a attaquer les opérateurs. Le secteur avait beaucoup souffert a cause de lui. Qui ne se souvient pas du dossier de la BAI, du Heritage City ou de Britam? II n’y avait méme pas un CEO a la FSC. Ce ministére dominait |’actualité en termes de scandales. "
Why shift the blame now onto the Labour Party ?
Seesungkur did make some efforts but it was more on technical compliance rather than on effectiveness.
This Government is guilty of grave irresponsibility and serious incompetence since 2015 by not ensuring that Mauritius conforms to the minimum standards on the effectiveness of its AML/CFT system.
Instead of blaming the Labour Party, the present Minister of Finance (who was the Chairman of the FSC) and this govt should be hanging their heads in shame for their ineptness and incompetence that landed Mauritius on the EU blacklist and above all, which is unacceptable, being blamed for failing to conduct parallel investigations of both the money laundering offence and the predicate offences, whether arising from drug crime, tax evasion, corruption or other serious offences and for failing to supervise the non-financial sectors, especially of casinos, bookmakers and gambling activities, to combat money laundering.
We all know that ICAC has failed in meeting its objectives to investigate and prosecute money laundering offences; an overhaul of ICAC is badly needed to step up the fight against financial crime.
We are paying the price today for the appointment of politically-connected and incompetent stooges at the Bank of Mauritius, the FSC, the FIU and the Asset Recovery Unit, ICAC and the Police with the cosequences that they have thus underminined the fight against drug crime and trafficking.
We need not comment on gambling and the gamblers ! you know the intimate relationship between un "certain" gambler and "certains" of this regime.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.