Santé

Maurice s’intéresse de près à la médecine traditionnelle chinoise

Vendredi 31 Août 2018

Maurice s’intéresse de près à la médecine traditionnelle chinoise
L’objectif du pays est se positionner comme un hub de santé dans la région.

C’est la raison pour laquelle Maurice et la Chine ont signé un accord de coopération dans le domaine de la médecine traditionnelle chinoise.

C’est à Beijing, où se trouve actuellement le ministre des Affaires étrangères, Vishnu Lutchmeenaraidoo, que la cérémonie de signature a eu lieu.

Cela, en présence du Commissaire d’État sur la médecine traditionnelle chinoise et le vice-président de la  China Academy of Chinese Medical Sciences.

Soulignons que la médecine ayurvédique est présente à Maurice. Elle est d’ailleurs reconnue comme une médecine alternative.

Maurice s’intéresse de près à la médecine traditionnelle chinoise
Source Wikipédia

La médecine traditionnelle chinoise est une médecine non conventionnelle fondée sur une théorie du fonctionnement de l'être humain en bonne santé en équilibre avec son environnement.

Elle tente également d'expliquer les causes des maladies et les mécanismes biologiques et psychiques qui en sont les conséquences. La médecine chinoise cherche à comprendre l'être humain, aussi bien en bonne santé que malade, par une gestion de l'équilibre de l'énergie interne appelée qi.

La médecine chinoise est avant tout une médecine de prévention. En cas de pathologie, elle observe les déséquilibres énergétiques au niveau des méridiens pour rétablir l'harmonie. La médecine traditionnelle chinoise se compose de 5 disciplines : la pharmacopée, le massage et les exercices énergétiques (qi gong, taiji quan, kungfu…), la diététique, l’acupuncture et la moxibustion.

C'est une médecine dont l'élaboration est généralement datée de 1250 ans av. J.-C. Dans le premier traité de médecine chinoise connu (le Huangdi Nei Jing), on trouve par exemple la description de cinq organes (nommés Wu Zang) et des six entrailles (nommées Liu Fu) accompagnée de schémas.

Rédigé par E. Moris le Vendredi 31 Août 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.