Santé

Maurice recule sur le classement mondial 2019 de Reporters sans frontières

Jeudi 18 Avril 2019

La liberté de la presse serait-elle entravée à Maurice ? Le pays perd deux places au classement mondial 2019 de Reporters sans frontières.

Maurice se classe à la 58e place. Il perd deux places comparé au précédent classement, celui de 2018. 

L’organisme international pointe du doigt les récents amendements à la loi sur l’information et les télécommunications. Ils ont, selon Reporters sans frontières, « considérablement durci l’arsenal législatif » et permettent désormais de sanctionner de peines de prison les auteurs de contenus en ligne « contrariants » ou « dérangeants ».

Mais Reporters sans frontières va plus loin. Il prévient que ces amendements à l’Information and Communication Technologies Act pourraient être utilisés lors des prochaines législatives « intimider les journalistes les plus critiques ». 

Pour Reporters sans frontières, il n’y pas de climat hostile envers les médias à Maurice. D’ailleurs, l’organisme indique que le pays est considéré comme un modèle africain en matière de démocratie et de respect des droits humains.

Rédigé par E. Moris le Jeudi 18 Avril 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.