Justice

Marjorie Bazerque veut échapper à la prison en invoquant la maladie

Mardi 14 Mai 2019

La saga de la directrice de Je T’aime Marketing Ltd n’est pas terminée. Marjorie Bazerque conteste la sentence de quinze mois de prison que la cour intermédiaire lui a infligée en mai 2017. Elle a donc fait appel de la sentence.

Et hier, lundi, l’audience en appel a démarré. Et comme on pouvait s’y attendre, l’homme de loi de Marjorie Bazerque a invoqué l’état de santé de sa cliente pour demander une sentence plus clémente, c’est-à-dire que la directrice de Je T’aime Marketing échappe à la prison.

Elle avait, rappelons-le, été condamnée pour émission d’un chèque sans provision. Le chèque était d’un montant de Rs 1,3 million. Elle avait plaidé non coupable.

Lundi, devant les juges Gaitree-Jugessur Manna et Benjamin Marie Joseph, l’avocat de Marjorie Bazerque a insisté que la sentence est « sévère et excessive ». Pour lui, dans le cas de sa cliente, des travaux communautaires auraient été mieux indiqués. Pour Me Raj Ramsaha, la magistrate a eu tort de ne pas considérer le fait que Marjorie Bazerque est malade et aveugle en décidant de l’envoyer en prison.

Le représentant du ministère public a contesté les arguments de l’avocat de Marjorie Bazerque, allant jusqu’à indiquer que la sentence infligée est « plutôt clément ».

Marjorie Bazerque est actuellement en liberté sous caution, en attendant l’issue de ce procès en appel.

Rédigé par E. Moris le Mardi 14 Mai 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.